Deux points de vue sur la pandémie

Un article intéressant de Jean-Louis Tripon confronte et commente deux points de vue sur l’interaction entre nos sociétés modernes, les individus et le covid-19 :

A découvrir ici : “https://developpement-mental-semantique.com/deux-points-de-vue-sur-la-pandemie/#comment-1624”

Suivant le premier, le virus attaque le collectif à travers les individus, or ceux-ci ne sont pas préparés à y faire face et s’ils se protègent suivant les injonctions du gouvernement par peur de la contagion, ils n’ont pas les mécanismes cognitifs pour se percevoir comme vecteur de transmission potentiel. Or le virus peut êre transmis par des personnes asymptomatiques. Sa chaine de transmission est donc particulièrement efficace et traitresse.

Ce qui s’est passé en Chine a préfiguré la diffusion du virus à toute la planète, seul le fait que la Chine soit une puissance communiste pouvant imposer des mesures drastiques de prévention à sa population a fait la différence avec nos démocraties plus laxistes pour stopper le virus (sauf la Corée du Sud qui a elle aussi pu stopper la progression du covid).

L a pénétration du virus dans nos trames sociales refléterait selon l’auteur la pénétration de la Chine dans tous nos circuits marchands (et d’aileurs aussi ceux de notre production industrielle, très largement délocalisée). C’est du paradigme de la mondialisation qu’il s’agit, car elle met à notre porte non seulement la production économique de pays lointains,  mais aussi les produits culturels, la cuisine, et malheureusement aussi des germes et virus qui seraient restés autrefois circonscrits près de leur lieu d’apparition faute de moyen de diffusion à grande échelle. On peut d’ailleurs opposer à ce point de vue l’existence d’épidémies telles que la peste ou le typhus qui ont fait en leur temps beaucoup plus de morts et se sont propagées sur une très large échelle quoique plus lentement, leur mode de transmission inconnu à l’époque (les rats) voyageant sur les navires ou dans les convois de marchandises.

Le second point de vue examine la dangerosité de notre environnement du point de vue de la facilitation de l’émergence de nouvelles menaces sanitaires, et analyse les conséquences du confinement à long terme. Il pose aussi la question de savoir à qui va profiter cette crise : dirigeants, groupes pharmaceutiques.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *