ETRE ESCLAVE OU MOURIR. IL N’Y AURA BIENTÔT PLUS D’AUTRE CHOIX…

Je savais sans savoir.
La réalité de demain, qui a déjà commencé hier, c’est 1984 puissance 10.
C’est la mort programmée de ce qui nous reste de liberté.
Moi, j’ai connu la vraie liberté!
La liberté sera une “urban légende”…


J’ai deux ados. Eux, ils sont foutus.
Ils seront esclaves ou ils mourront par notre faute de n’avoir pas voulu résister suffisamment quand nous le pouvions encore.

Par notre laxisme nous les avons programmé pour l’esclavage.
Pourront ils nous pardonner?

Ce reportage est long mais il faut absolument le voir, le partager.
Dire je ne savais pas ne sera pas une excuse pour nos enfants que nous avons condamnés sans combattre.

https://www.arte.tv/fr/videos/083310-000-A/tous-surveilles-7-milliards-de-suspects/

 

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

6 réflexions au sujet de « ETRE ESCLAVE OU MOURIR. IL N’Y AURA BIENTÔT PLUS D’AUTRE CHOIX… »

  1. Déjà quelques idées simples de résistance :

    1) Refusez le compteur Linky d’Enedis qui sert à fliquer votre présence et votre activité à votre domicile en fonction de votre consommation électrique instantanée. C’est très facile si votre compteur actuel est situé à l’intérieur de votre habitation, il suffit de faire le mort et de ne pas répondre aux courriers et aux visites d’Enedis et de ses prestataires. N’oubliez pas que le client est roi, lorsque que vous achetez de l’électricité, vous n’avez pas à offrir votre vie privée pour autant.

    2) Utilisez un téléphone portable bas de gamme à 15 euros et non un smartphone hyper coûteux : pas d’applications, moins de risque de traçage par des mouchards, des virus et en cas de problème vous le jetez, vous n’aurez pas perdu grand chose.

    3) Refusez de remplir votre déclaration d’impôt sur le revenu en ligne, même si vous avez internet à votre domicile, vous n’êtes pas sensé savoir vous en servir correctement, n’oubliez pas que vous avez acheté ce bidule avant tout pour votre satisfaction personnelle et non pour devenir le serviteur de l’état.

    En remplissant une déclaration papier, vous obligez les agents des impôts à effectuer une saisie manuelle des données, cela leur prend du temps et cela leur laisse du temps en moins pour effectuer des contrôles sur pièces et autres vérifications de vous -même ou d’autres contribuables. Et c’est là une attitude civique car l’argent que vous leur donnez sera de toute façon gaspillé.

    De plus vous n’êtes pas rémunérés pour faire le travail des agents du service public. Le service public doit être à votre service et non l’inverse, vous le payez assez cher pour ça.

    Sachez aussi que les médecins obtiennent régulièrement de la sécurité sociale subventions et rémunérations pour s’équiper en ordinateurs et s’en servir, or ils sont loin d’être des indigents. Dès lors pourquoi vous en tant que Français moyen, devriez-vous payer de votre poche tout un équipement informatique pour rendre service à l’état ?

    N’oubliez pas qu’il y a peu, vous receviez votre déclaration sur le revenu en deux exemplaires accompagnée d’une fiche de calcul et d’une notice explicative. Or désormais il n’y a plus qu’une seule déclaration de revenus, ce qui vous oblige à en faire une photocopie pour avoir une trace et il n’y a plus de fiche de calcul, ni de notice explicative : c’est un défaut d’information caractérisé, les politicards se moquent de vous, donc encore une fois, ne leur rendez pas service, ne leur donnez pas le bâton pour vous faire battre.

    4) Vérifiez dans plusieurs pharmacies où vous n’avez pas vos habitudes si d’aventure quelque potard indélicat n’aurait pas ouvert un dossier pharmaceutique à votre insu (beaucoup de gens sont dans cette situation, car l’ouverture d’un dossier pharmaceutique est rémunéré par la sécu).

    Faites le fermer le cas échéant, n’hésitez pas à vous plaindre auprès du parquet et de la CNIL de votre absence de consentement. Pour plus de sécurité, envoyez au préalable une lettre recommandée à l’ordre des pharmaciens pour leur stipuler que vous refusez catégoriquement ce dossier dont l’ouverture est légalement supposée être acquise après accord verbal du patient auprès de son pharmacien (la belle affaire c’est parole contre parole donc pas de preuve de refus, l’affaire a bien été manigancée !).

    Les histoires d’interactions médicamenteuses et de l’intérêt du malade ne sont ni plus ni moins qu’un prétexte pour réaliser un énième flicage généralisé de la population. Ce fichu dossier centralisé est géré par l’ordre des pharmaciens et actuellement sous-traité dans les serveurs d’une filiale de la Poste : bonjour la confidentialité. De plus vous n’y avez pas un accès direct, dès lors comment savoir exactement ce qu’il contient ? Raison de plus de refuser sa création.

    Si vous croyez que cela n’a pas d’importance, réfléchissez au coronavirus et au vaccin obligatoire qui se profile à l’horizon et qui sera bien entendu conçu, testé et fabriqué dans des délais très courts et sera selon la voix officielle absolument sans effets secondaires alors que selon la même voix officielle la chloroquine, médicament commercialisé il y a près de 70 ans et peu dangereux pourrait présenter des risques qui sont encore à évaluer par des étude scientifiques… Mesurez le paradoxe, estimez à sa juste valeur la parole donnée par l’état et nos chers élus, voyez les revirements récents : le masque respiratoire, interdit au moment des gilets jaunes, actuellement inutile selon la bande à Delfraissy et absolument indispensable et obligatoire dans peu de temps.

    5) Laissez votre porte close quand les agents de l’INSEE viennent chez vous pour le recensement obligatoire, les maires n’appliquent pas les amendes et puis il faut des preuves, vous avez bien le droit d’être absent de chez vous non ?

    Et n’ayez pas la naïveté de croire que le recensement est anonyme, puisque vous y indiquez votre identité.

    De plus au bout de 10 ans ce que vous avez renseigné devient public, je vous le dis pour l’avoir moi-même constaté de mes yeux, le jour où me rendant dans un important service d’archives j’y ai observé avec surprise un lecteur procéder, de façon tout-à-fait légale et avec la permission du personnel, au scannage intégral des formulaires d’un recensement qui venait tout juste d’avoir l’âge requis pour être communicable.

    6) Ayez toujours un prétexte pour ne pas communiquer de numéro de téléphone à l’administration : vous allez ou venez de changer d’opérateur, votre ligne a été coupée pour des raisons obscures … Cela les oblige à écrire, ils n’aiment pas écrire parce qu’ils sont fainéants et détestent les preuves de leurs propos et de leurs agissements. De plus cela les oblige à vous révéler leur identité, ce qu’ils détestent parce que cela les rend plus vulnérables aux représailles.

    Un fonctionnaire bien identifié est souvent plus conciliant et hésite à faire le mal, surtout face à un usager connaissant bien les lois et suffisamment retors pour souffler le chaud et le froid.

    1. 7) Ne manquez jamais une occasion de payer en espèces un achat ou un service, la monnaie papier est une liberté fondamentale qu’il ne faut surtout pas perdre, exit la carte bleue et le chèque. Votre banquier, le fisc, l’état n’ont pas à savoir ce que vous achetez, à qui vous achetez, quand vous achetez et où vous achetez. Fractionnez vos achats si vous dépassez la somme de 1000 euros, ou bien achetez hors des frontières si vous en avez la possibilité.

      1. 8) Dans la mesure du possible, servez vous de votre téléphone portable comme d’un téléphone fixe : laissez le chez vous plutôt que de vous déplacez partout avec. Privilégiez les conversations de vive voix aux sms qui sont enregistrés et conservés par votre opérateur pendant une durée de 2 ans.

        9) Ayez plusieurs adresses E-mail selon leur usage et qui ne sont pas formés à partir de votre nom ou prénom ou de la ville où vous habitez, ne créez pas d’adresses E-mail chez Google ou Microsoft ou tout autre opérateur qui réclame votre numéro de téléphone, Bill Gates et consorts sont de vilains petits curieux. Laissez tomber Facebook. Méfiez vous de votre ordinateur et de ce qui y est enregistré, les machines à écrire étaient beaucoup discrètes sur ce point.

        10) Ne vous répandez pas en idées subversives sur les forums comme je le fait, les murs ont des oreilles.

  2. La pandémie de Coronavirus amplifie l’abus de pouvoir. Un rappel de ma réflexion sur ce sujet, j’ai voyagé en Russie , à Moscou , (ex URSS) du temps de Mr Gorbatchev dans le cadre de mes activités professionnelles, et un citoyen Russe qui parlait parfaitement le français m’a répondu à une question = « Nous avons abandonné le bâton , mais nous allons devoir découvrir la carotte » .
    En conclusion ,Je pense qu’en France les carottes sont cuites.
    Depuis quelques années en France le secteur privé abandonnent peu à peu la carotte, mais il découvre la bâton en remplacement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *