Finalement, je crois que j’ai compris.

Finalement, je crois que j’ai compris.

En principe, nous sommes tous égaux. Mais quand il s’agit de retraite, on découvre que certains sont plus égaux que les autres…

À vrai dire, avec, paraît-il, 42 caisses de retraite, le contraire eût été étonnant…

Certaines caisses sont très déficitaires. D’une façon quasi systématique, toutes celles qui dépendent de l’État et de sa gestion.

À l’autre extrémité, d’autres caisses vont très bien, et trouvent même le moyen de faire des économies, et d’amasser des trésors de guerre pour d’éventuels mauvais jours à venir. Ces caisses fourmis partagent une autre caractéristique : elles ne dépendent pas de l’État.

Il faut bien le reconnaître, c’est tout simplement une situation insupportable.

La solution paraît simple : toutes les caisses aux mains de l’État !

Avantages à court terme : les caisses cigales vont d’un seul coup se trouver renflouées par les caisses fourmis.

Avantages à long (moyen) terme : après quelques années, voire quelques mois, toutes les caisses, rassemblées en une seule, sagement gérées par l’État, iront toutes aussi mal les unes que les autres, et nous aurons enfin un début d’égalité.

C’est pourtant simple à comprendre !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

12 réflexions au sujet de « Finalement, je crois que j’ai compris. »

  1. J’observe que quand l’Etat et ses représentants contraignent à cracher au bassinet, la répartition du magot ne peut pas être au profit de ceux qui sont juges et parties! ça s’appelle “conflit d’intérêts” et ça répond à la définition “extorsion de fonds avec détournement de la force publique pour enrichissement personnel”.
    Et le plus puissant juridiquement, c’est que ça répond en France à “trahison de la Constitution” qui est punie des peines les plus graves. …

    Le simple fait de laisser le droit de vote aux fonctionnaires les place en situation de conflits d’intérêts. Penser aux dégâts idéologiques que diffuse l’Education Nationale! … obligatoire. Qu’on finance même quand on y envoie pas nos enfants pour les protéger de cette main mise sur les enfants! C’est mon cas.

    Mais à quoi sert de faire un site contre l’esclavage fiscal (ce terme est particulièrement juste), si on refuse d’entendre et de diffuser les recettes déjà éprouvées, expérimentées et efficaces pour se défendre et cesser d’alimenter cette source de violence fiscale contre soi-même ? L’égalité de droits n’étant pas respectée, il y a trahison de la Constitution et du contrat républicain. Et le citoyen honnête qui respecte le contrat est Français et n’a pas à obéir à des individus qui ne sont plus Français puisqu’ils se sont exclus eux-même du contrat. Un contrat clair et simple dont les bases morales sont définies dans le Préambule des Droits de l’Homme 1789 qui est, selon la hiérarchie des normes, l’objectif que doivent “servir et préciser ” toutes les lois.
    Je n’ai pas trouvé de fonctionnaires assez stupides pour insister et me menacer à nouveau quand je leur rappelle la loi. Surtout quand ils comprennent qu’ils “collaborent” à un crime et qu’ils sont personnellement responsables juridiquement des “ordres illégaux qu’ils acceptent d’appliquer” ceci à chaque niveau… Et que cette faute est en réalité toujours punissable de la peine de mort… quand on sait lire la Constitution! On refuse alors de payer des impôts qui servent à récompenser des criminels et on cesse d’avoir peur!

    Merci Richard Armenante de rappeler une des multiples comparaisons au Nazisme. Car c’est exactement le même processus sans les fours. Mais avec les morts prématurées liées à la trahison politique et judiciaire de la Constitution.

    Mais la roue tourne.

    1. “la répartition du magot ne peut pas être au profit de ceux qui sont juges et parties! ça s’appelle “conflit d’intérêts” et ça répond à la définition extorsion de fonds avec détournement de la force publique ”

      Vous avez parfaitement résumé la situation.
      Je développe cette question dansmon prochain article.

  2. Charles Prats est membre de l’institut de recherche économique et fiscale Vauban, et délégué au développement de l’association professionnelle des magistrats. Lisez sa dernière interview sur la réforme des retraites : «Tant que nous ne lutterons pas contre la fraude, toute réforme potentiellement régressive sera inacceptable»” : cliquez pour lire la suite=
    https://www.lefigaro.fr/vox/politique/charles-prats-tant-que-nous-ne-lutterons-pas-contre-la-fraude-toute-reforme-potentiellement-regressive-sera-inacceptable-20191214
    Rappel de ma Réflexion donc non exempte de critiques, d’un homme de terrain : J’en ai entendu des mensonges des politiques dans ce monde mais la France c’est une synthèse =
    Les Allemands ont perdu en 1945 sur le terrain. Mais avec l’Europe ils développent la même stratégie de conquête .. Ne soyons pas naïfs . La France n’a pas été à la hauteur elle a joué en seconde division pendant que l’Allemagne jouait les premiers rôles en 1ere dans l’industrie en tout particulier.
    La France est devenue un pays de tourisme (étonnamment comme Hitler l’avait prévu), de rentiers et de privilégiés qui ont besoin d’esclaves comme le feu empire Romain et Grec. La France souffre de son administration, du nombre d’élus, d’un système démocratique, d’un gouvernement et de ses collectivités territoriales gargantuesques au détriment des services Régaliens . Cela empêche le progrès et le développement économique , ceux qui créent sont étouffés par la massification de l’ETAT. Cette massification de l’ETAT guide le pays dans la haine, la jalousie de l’autre qui travaille dans l’économie mondiale et qui crée les richesses . L’ETAT est devenu une entreprise qui comme les Shadocks grignotent les Gibis . l’ETAT Français devrait aider les TPE-PME au développement économique mais il tue à petit feu ces TPE-PME en pensant s’enrichir et favorise les multinationales. Les Taxes et impôts sont devenus le chiffre d’affaire de l’ETAT Français et non une valeur de solidarité .. l’ETAT Français fait du Marketing et de la communication par les jeux et amusements divers ( JO , coupe du Monde…etc) ,démonstration d’un pays en déclin économique. La France est devenu un grand restaurant et terrain de jeux de l’Europe mais en + le service laisse à désirer. L’injustice est devenue un métier , une justice classée 37eme / 43 par la commission Européenne pour l’évaluation de la justice en Europe pénalisant le développement économique , des services régaliens à la dérive , ce pays la France n’a plus le goût de l’absolu . En conclusion La France est un Pandémonium et ce n’est pas un euphémisme.
    la population du secteur privé doit donc encore apprendre à travailler plus au lieu de vivre pour nourrir cette médiocratie . Moralité la France était coupée en 2 maintenant elle est pliée en 4.

  3. C’est tout à fait ça.
    Il n’y a aucun machiavélisme, aucun complot, juste de la bêtise.
    Effectivement la bêtise de la répartition.
    Bien vu.

  4. Il y a sans nul doute des caisses bien gérées et d’autres mal gérées, mais tout n’est pas si simple : avec le régime par répartition, une caisse démographiquement déficitaire sera financièrement déficitaire même si elle est très bien gérée.

    Prenons deux exemples : les paysans avec la MSA, leur nombre diminue constamment, forcément le progrès dû à la mécanisation (tracteurs) et à la chimie (engrais et pesticides) est passé par là. Notre paysan des années 2010 produit beaucoup plus qu’un paysan des années 1950 et encore plus qu’un paysan des années 1930. Il faut moins de bras, la démographie diminue donc dans ce métier, cela veut donc dire beaucoup de vieux paysans à la retraite et peu de jeunes paysans actifs pour payer les cotisations retraite. Cela signifie donc système en déséquilibre avec cotisations élevées pour pensions faibles et déficit chronique et ce combien même avec une gestion impeccable (ce qui n’est sans doute pas le cas de la MSA, mais je ne rentrerai pas dans ce débat).

    Prenons le cas des avocats : profession très ancienne, mais en pleine explosion démographique, facultés de droit pleines à craquer plus de 26000 inscrits au barreau de Paris et bientôt 30000, l’inflation législative la bureaucratisation de la société sont passées par là, les sources de procès sont nombreuses pour les entreprises, ajoutée à cela l’évolution des moeurs post révolution de mai puisque la plupart des mariages ne se terminent non plus par un veuvage mais par un divorce et la délinquance plus ou moins grande d’origine plus ou moins étrangères qui remplit tribunaux et prisons. Profession donc démographiquement jeune, ce qui signifie donc beaucoup de cotisants pour peu de retraités, donc cotisations basses pour retraites élevées et donc une impression de saine gestion.

      1. Oui nous sommes bien d’accord, il y a un surnombre de fonctionnaires qui par définition sont pour la plupart improductifs et même contre-productifs :

        – Le soi-disant service public constituant un boulet à la charge du secteur privé donc du contribuable.

        – Le fonctionnaire bénéficiant d’une retraite et d’un emploi garantis par l’impôt et du privilège de ne pas avoir à verser des cotisations chômage, bel exemple d’égalité et de solidarité.

        Mon propos sur les déséquilibres démographiques ne concernait que le secteur privé.

    1. Si on réfléchis bien, même cause, mêmes effets, en 40 ans la population de la fonction public a triplé, quant on voit un fonctionnaire (quant on arrive a en voir un, ils ont moins de 30 35 ans, (ou sont les autres…?)), et pourtant leurs caisses, ce sont le tonneau des « danaïdes », pourquoi? Es-ce parcequ’il partent plus vite à la retraite, es-ce parce qu’ils , finalement ils cotisent pas? Es-ce parceque leurs pensions, finalement sont le double du secteur marchand?
      Un avocat comme un agriculteur, partiras rarement à 50 ans à la retraite, prendra rarement de congés parentales…,
      Les salariés du privé auront rarement une carrière complète, commenceront tard,
      L’escroquerie des années 80 étaient-il pas de faire croire qu’en cas de chômage, nos trimestre seraient validé? Soit, ils l’ont été, mais nada en cotisation, il valent pas un pé de lapin…
      En 81, fallait avoir 65 ans pout partir en retraite, avec un nombre d’annuité de 37,5ans, la plupart de ceux qui prenait leurs retraite à l’époque avait commencé à travaillait à 14 16 ans, et un très petit nombre arrivaient à l’âge de la retraite, souvent avaient une carrière complète, et quant ils y arrivaient , avaient que quelques années d’espérance de vie, d’ailleurs n’y avaient il pas eu de scandale sur l’état des caisses de retraites qui étaient totalement à sec?

      Les « avancées sociales de Mitterand et de ses complices, (de droite ou de gauche), on mis le pays à genoux, les classes moyennes issus du milieu ouvrier ont disparus , ils ont mis le pays en coupe réglé, les « riches », ont disparu. Ceux qui s’en sortent doivent se faire tout petit.
      Mais ils ont réussis a conserver leurs privilèges…

    2. Merci pour ces éclaircissements.
      Mais sera-t-il raisonnable de confier la résolution des certains cas difficiles (les agriculteurs, donnez-vous comme exemple) à ceux-là même qui les ont créés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *