Gauchiste moralisateur et fraudeur fiscal ?

En France, il est de bon ton d’être de gauche et de mépriser l’argent … du moins en public !

D’ailleurs, en France, d’une manière générale, il est de bon ton, dans le cadre d’une morale catholique hypocrite, de mépriser l’argent, à la différence des pays de tradition protestante tels que les Pays Bas, le Royaume Uni ou les USA !

Or, nous venons d’apprendre qu’après Cahuzac, le pourfendeur de la fraude fiscale qui avait un compte dissimulé en Suisse, après Raymond Barre, l’honnête homme, le politicien intègre, qui avait lui aussi un compte bancaire dissimulé en Suisse, Anémone, la saltimbanque de la troupe du Splendid, avait, elle aussi, un compte en Suisse !

Ainsi donc, Anémone, née Anne Bourguignon d’un père psychiatre et élevée dans une famille très bourgeoise du 15°arrondissement de Paris, l’ancienne hippie et écolo qui affectait de mépriser l’argent et ne ménageait pas ses critiques contre « une société capitaliste qui exploite et met en danger la planète », qui était écoeurée par le métier (d’acteur) « pourri par le fric » et qui a fustigé Johnny parce qu’il votait à droite et passait sa vie à échapper au fisc, elle qui prétendait faire des films « pour le fric » et pour « exploiter le système », elle, la gauchiste, qui a appelé à voter JL Mélenchon aux élections présidentielles de 2012, a dissimulé une partie de son patrimoine au fisc français en Suisse !

Car on peut supposer que ce ou ces comptes suisses n’étaient pas révélés à l’administration fiscale.

Nous ne connaissons pas encore le montant des sommes concernées mais nous découvrons que le discours public d’Anémone était à l’exact opposé de son comportement privé.

Car, oui le milieu du spectacle draine de l’argent et parfois beaucoup d’argent (souvent public). C’est particulièrement le cas du cinéma qui est hyper subventionné par l’Etat au nom d’une exception culturelle française qui aboutit en général surtout à financer les « œuvres » des copains à travers ce qu’on appelle le capitalisme de connivence.

Nos élites, nos politiciens, nos comédiens, nos chanteurs, nos membres du showbiz, nos journalistes, toutes nos petites stars de la télé, ont à cœur de mépriser l’argent mais finalement s’avèrent être âpres au gain !

Or, il ne faut pas se faire d’illusions, la cupidité est un trait de la nature humaine mais l’hypocrisie, le mensonge et la dissimulation le sont aussi !

Toutefois, pas d’ambiguïté …

Je ne critique pas le fait qu’Anémone ait ouvert un compte en Suisse et je comprends fort bien le désir d’échapper à la spoliation fiscale … car il n’est jamais agréable de se faire voler, même légalement, 80% de ses revenus …

D’ailleurs, certains personnages publics (Alain Prost, Alain Delon, Gérard Depardieu) ont préféré plus simplement s’expatrier pour échapper à la rapacité inépuisable du fisc français !

Ce que je trouve par contre lamentable (et le mot est faible) c’est que l’on tienne en public un discours « de gauche », socialiste pour ne pas dire communiste, qu’on affiche un mépris pour l’argent mais que, dans la réalité d’une vie faite de duplicité, l’on concentre toute son énergie à en amasser le plus possible et en outre à le dissimuler … tout en faisant croire le contraire !

Mais on est habitués en France à ce type de comportement et certains dirigeants politiques en sont les vivants exemples.

Notamment JL Mélenchon, le lider maximo, le dirigeant de la France insoumise, le gauchiste pur et dur, s’est constitué, par le biais de ses divers mandats électoraux, un patrimoine qui dépasse très largement le million € … sans jamais avoir travaillé de sa vie !

On peut aussi évoquer Gérard Miller, psychiatre, soutien de Mélenchon, grand moralisateur médiatique et pourfendeur du grand capital, qui a du avouer posséder un compte en Suisse à la banque HSBC.

Dans le milieu du spectacle, nous avons aussi Dieudonné, Richard Cocciante, Doc Gynéco, Florent Pagny et Johnny bien sûr, mais tous n’affichent pas en public des idées « révolutionnaires » et un mépris de l’argent … accompagné d’un dénigrement de la société dont ils tirent les plus grands bénéfices !

A tout prendre, il vaut mieux ne rien dire … mais apparemment l’ego, la vantardise, la vanité et la fatuité prennent le dessus sur la raison !

On peut, à la rigueur, admettre que quelqu’un aime l’argent (quoique je trouve détestable de n’avoir pour seul but dans la vie que l’accumulation de signes monétaires) mais ce qui est le plus méprisable, c’est l’hypocrisie, la duplicité et ce ton moralisateur utilisé par certains personnages publics …. par ces gauchistes et révolutionnaires de pacotille aux comptes bancaires bien bourrés qui affectent de prendre la défense des pauvres ; ces gauchistes qui sont pour la socialisation des pertes et la privatisation des profits …

On est à mille lieues d’un Lino Ventura qui avait financé avec une extrême discrétion l’association Perce Neige qui s’occupe d’enfants handicapés …

Par contre, on peut aussi relever le silence de la presse à propos de ce genre de nouvelle alors que, lorsqu’il s’agit de s’en prendre à la fraude fiscale des odieux entrepreneurs capitalistes, la presse, et spécialement la radio, ont l’habitude de se déchaîner littéralement.

Ici rien ou presque … ce n’est pas de l’information … utile surtout lorsque l’on sait que 75% des journalistes se disent de gauche … tout comme les gens du spectacle …

Le microcosme médiatique se tient les coudes …

L’évocation des Bercy Papers, (à propos de ces hauts fonctionnaires qui émargent en toute discrétion à des salaires parfaitement indécents totalement défiscalisés au nom de l’intérêt public), avait abouti de la même manière à un silence assourdissant …

Il faudra quand même bien un jour sortir de ce gauchisme hypocrite, moralisateur et parvenu qui pervertit la société française et abuse des français qui sont bien naïfs de croire au discours de ces nantis, de ces comédiens de la vie qui affichent un mépris de façade de l’argent tout en étant « accros au pognon » et qui courent les gros cachets à la télé, au cinéma ou ailleurs !

Bien cordialement à tous !

Licence de publication : la reproduction de cet article n’est autorisée qu’à la condition de le reprendre en totalité, d’en rappeler l’auteur et le site originel de publication.

Dominique Philos

A propos Dominique Philos

Navigateur, né en 1958, après un DEA de droit commercial de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, je suis devenu Conseil Juridique, spécialisé en droit des affaires et fiscalité. L'Etat ayant décidé l'absorption des Conseils juridiques par les avocats, j'ai poursuivi mon activité en tant qu'avocat en droit fiscal et droit des sociétés spécialisé ... en divorces ; jusqu'à ce que je sois excèdé par les difficultés mises à l'exercice de mon activité professionnelle. J'ai démissionné du Barreau en 1998 et partage désormais ma vie entre la France et la Grèce. Européen convaincu, persuadé que le libéralisme est la seule option possible en matière économique, soucieux du respect des libertés individuelles, je suis un libertarien qui déteste l'Etat et son administration tentaculaire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 réflexions au sujet de « Gauchiste moralisateur et fraudeur fiscal ? »

  1. Ceux qui, par contre, sont très discrets sur leurs avantages sociaux et fiscaux injustifiés, ce sont les journalistes qui n’ont jamais pardonnée à Nicolas SARKOZY et à François FILLON de les avoir supprimés. Mais ils les ont vite récupérés et vus même améliorés grâce à François HOLLANDE dont la compagne de l’époque devait être présidente du SNJ. Qui devait car, parfois, l’info a été divulguée mais allez sur le site du syndicat et vous verrez que celui – ci est étonnamment discret sur l’identité des membres dirigeants!!!!!

  2. On va peut-être bientôt apprendre que le chanteur Renaud a lui aussi un compte en Suisse, qui sait?

    La différence entre un bourgeois de droite et un bourgeois de gauche, c’est que celui de droite assume le fait d’aimer l’argent, celui de gauche ne l’assume pas.

  3. Ah Philos, mon ami, et oui l’hypocrisie s’est définitivement emparée de notre société.
    Mais c’est la norme.
    Il suffit de lire “SODOMA” pour comprendre que l’hypocrisie soude les hommes à travers les milliers d’années.
    Ce sont les “lumières” qui sont un accident planétaire, la liberté qui est accidentelle.
    Sans l’Amérique qui, par hasard, construit dans un espace vierge une constitution dictée par les “lumières”, la liberté et donc le capitalisme libéral n’existerait pas, jamais.
    Il perd actuellement du terrain en Amérique.
    Le pillage et l’hypocrisie sont la norme de l’humanité.
    Nous sommes de doux rêveurs appelés à disparaître.
    Amicalement. H. Dumas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *