GRACE AU COVID 19, LES CHIENS ET CHATS CHINOIS NE SERONT PLUS TORTURES POUR ETRE BOUFFES !

Vous connaissez le vieux dicton « le malheur des uns fait le bonheur des autres »?

La mort des humains par milliers (souvent comme en ce moment en France par une impréparation que l’on peut appeler « criminelle »), va provoquer la survie des chiens et chats dans la métropole chinoise de Shenzhen. 12 millions d’habitants.

Sur, grosso modo, 1 milliard et demi c’est loin d’être le Pérou mais c’est un premier pas dans l’occidentalisation des ces animaux.
Après avoir adopté nos styles de vêtements, copiés et fabriqués nos trains, nos centrales nucléaires et tout le reste, les chinois nous ont dépassés en innovation et nous ont rendu dépendants dans les moindres méandres de notre vie quotidienne.

Après avoir tué notre industrie, de la plus grosse à la plus petite (nous ne sommes même plus capables de fabriquer des masques) avec la complicité bienveillante de nos élites dirigeantes plus préoccupées par leur comptes en banque que par la vie de leur concitoyens.
https://www.temoignagefiscal.com/bercy-lempire-du-mal-et-la-citadelle-de-tous-les-abus/

En Chine, on déguste environ 10 millions de chiens et 4 millions de chats par an. C’est une estimation…
Qui n’a pas vu ces vidéos cauchemardesques des tortures de ces chiens et chats, ébouillantés, dépecés ou écorchés vivant pour donner meilleur goût à leur chair dans leur assiette?
Je pense que cette coutume est exclusivement asiatique.
Cela n’empêche pas des dégénérés, chez nous, de torturer et de maltraiter des animaux mais ce n’est une règle générale, loin de là.
L’empathie pour les animaux est typiquement occidentale.
C’est une réalité chaque jour plus présente.

La population occidentale a pris conscience des souffrances animales aidée en cela par des associations, style L214  qui nous présente des vidéos insoutenables mais qui dans l’horreur n’arrivent pas à la cheville des traitements infligés par les asiatiques à nos animaux de compagnie.
La Chine s’est toujours complètement foutue de ce que nous pouvions penser d’elle. Elle ne changera pas d’un iota dans sa politique intérieure malgré nos condamnations morales. Elle s’en bat l’œil. Seule la pression économique peut avoir de l’influence sur elle.
Et comme la France ou l’Europe est un nain par rapport à sa taille et à sa cohésion. Elle, elle en est déjà à 1984…
Ce qui à fait changer la Chine, avec Shenzhen ce n’est qu’un début, c’est qu’après avoir adopté nos vêtements et notre confort, leur nomenklatura et leurs riches se sont mis à aimer les chiens et les chats en les prenant comme animaux de compagnie.
Petit à petit ils deviennent sensibles à leurs souffrances et deviendront comme nous, intolérables à celle ci.
Nous n’y sommes pas encore mais Shenzhen est un bon début pour la fin de la torture ‘institutionnalisée des chiens et chats pour servir de viandes « gouteuses ».

Bon appétit.

PS : Après il faudra songer au ours que l’on torture toute leur vie pour leur tirer leur bile.
Les animaux à fourrure écorchés eux aussi vivant etc…

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Une réflexion au sujet de « GRACE AU COVID 19, LES CHIENS ET CHATS CHINOIS NE SERONT PLUS TORTURES POUR ETRE BOUFFES ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *