LA TERRIFIANTE CONVENTION CLIMAT

En réponse à la crise des Gilets Jaunes au printemps 2019, le Président de la République a initié le Grand Débat national. C’est dans ce cadre qu’a été lancée, en Octobre 2019, la Convention Citoyenne pour le Climat.

150 citoyens tirés au sort ont travaillé pendant 9 mois sur cinq thèmes : consommer, se nourrir, se déplacer, se loger, travailler et produire. Répondant à la feuille de mission que leur a donnée le Premier ministre, ils ont défini 149 « mesures structurantes pour parvenir, dans un esprit de justice sociale, à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% d’ici 2030 par rapport à 1990. »

Comme beaucoup, je m’inquiète de la détérioration de l’environnement, je pense nécessaire d’agir pour améliorer la situation et je ne sous-estime pas l’immense complexité du problème. C’est pourquoi je me suis intéressé aux travaux de cette Convention conduits au Palais d’Iéna, au sein du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE). Troisième assemblée de la République, établie par la Constitution de la V° République, cette assemblée largement inconnue des Français  a un rôle consultatif sur les politiques publiques. Ses membres, rémunérés, sont nommés par différentes associations et syndicats représentant les « forces vives de la nation » explique-t-on au CESE qui se veut le champion de la démocratie participative.

Le rapport de la Convention Citoyenne pour le Climat a été publié le 21 Juin 2020 et présenté au Président de la République le 29 Juin dans les jardins de l’Elysée. Ce ne fut pas juste une garden-party comme tant d’autres, mais un évènement important, peut-être un moment charnière du mandat d’Emmanuel Macron, voire même de la V° République. En effet, avant même de connaître les résultats de la Convention, le Président de la République s’est engagé à ce que ses propositions législatives et réglementaires soient soumises “sans filtre” soit à référendum, soit au vote du parlement, soit à application réglementaire directe.

C’est pourquoi je me permets de vous recommander de vous rendre sur le site de la Convention Citoyenne pour le Climat et de voir par vous même ce qui s’est passé. L’explication du processus et du fonctionnement de la Convention, la consultation des documents mis à la disposition des membres de la Convention sont passionnants.

Je vous invite à ne pas regarder ce site de manière rapide et superficielle. Les objectifs définis par la Convention paraissent pertinents et souhaitables, les quelques mesures rejetées vous sembleront probablement extrêmes ou ineptes, celles retenues et mises en avant raisonnables. En écoutant la vidéo montrant la présentation du rapport au Président, vous noterez combien de fois les orateurs se félicitent du caractère démocratique de cette Convention. A survoler tout ça, vous pourriez en retirer l’impression que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes démocratiques, alors que la lecture des 149 propositions est proprement terrifiante :

  • 58 propositions (39%) reposent sur la contrainte, l’obligation, l’interdiction, le durcissement des lois, la réglementation ou l’imposition de sanctions,
  • 43 propositions (29%) représentent une augmentation des impôts et taxes ou une augmentation de coûts devant être supportées par les individus ou les entreprises,
  • 12 propositions (8%) constituent une attente aux droits fondamentaux tels que le droit de propriété ou les libertés individuelles (la liberté économique, la liberté de circulation, liberté d’opinion, etc.),
  • 10 propositions (7%) recommandent un élargissement du rôle de l’Etat,
  • 12 propositions (8%) concernent la formation, l’éducation, l’information, la conviction,
  • 14 propositions (9%) relèvent de la déclaration d’intention ou de la recommandation de bonnes pratiques.

Ainsi, plus des 4/5 (83%) des propositions reposent sur la contrainte, la taxation, l’augmentation du rôle de l’Etat ou l’atteinte aux droits fondamentaux des français garantis par la constitution !

Est-ce bien raisonnable ? Peut-on raisonnablement penser qu’une évolution majeure de notre société comme celle que la Convention appelle de ses vœux puisse se faire contre les Français, en les contraignant et les appauvrissant ?

Peut-on penser qu’en forçant la mise en œuvre de ces propositions, l’Etat français pourra, seul et contre le pays, atteindre les objectifs qu’il a contribué à fixer à la COP21 ? Alors que le nombre de Français du secteur privé dont l’activité fait vivre l’ensemble de la population (enfants, étudiants retraités, fonctionnaires, chômeurs, autres) est en diminution constante année après année, peut-on leur imposer un nouveau fardeau, restreindre leurs libertés, prélever leurs propriétés, réglementer leur vie à chaque moment et penser améliorer notre performance environnementale et notre société ?

Existe-t-il un seul exemple dans le monde et dans l’histoire d’un état qui ait réussi à imposer par la force et l’appauvrissement de sa population une évolution positive de la société qu’il représente ?

Je ne le crois pas. Nous faisons fausse route. Ce n’est pas le moment de brutaliser la société française en l’étouffant dans un nouveau carcan de lois, réglementations, taxes et restrictions de libertés. L’avenir de notre pays se construira avec les Français, pas contre eux.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

7 réflexions au sujet de « LA TERRIFIANTE CONVENTION CLIMAT »

  1. Quelle prétention de cette Convention citoyenne pour le climat, comme sil’homme avait un pouvoir sur l’univers! Un peu de modestie car les problèmes quotidiens sont déjà suffisamment prégnants et depuis très longtemps en attente.
    Le politique n’ayant pu les résoudre si on laissait faire le privé, rien que pour voir. Car toutes les solutions actuelles proviennent intégralement d’individus du secteur marchand

  2. ” les peuples de l’Union européenne ,dont le nôtre bien sûr, sont manipulés de façon à adhérer à cette mondialisation soi-disant “salvatrice”
    Euh, (cette mondialisation?) ne s’agit-il pas plutôt d’un repli sur soi-même, que l’on prétend justifier par son contraire l’objectif prétendument visé de sauver la planète et les populations qui y vivent?
    Quand on veut supprimer les déplacements en avion, les moyens de transport privés, privilégier les productions et consommations locales et couper complètement les interactions commerciales indispensables de la vie moderne ( et surtout celle des bobos urbains) ne sommes nous pas en train de nous tirer une balle dans le pied ( les deux peut-être?)?

    1. Ne serait-ce pas un moyen pour revenir à ces communautés, ces tribus qui s’affrontaient par le passé lointain pour convoiter et piller le bien d’autrui ?
      Le repli sur soi même est-il le meilleur, je croyais que nous avions fait la démarche inverse pour éviter le plus de conflits possibles !

  3. Cette Analyse date de 1920 =
    Elle provient de la Philosophe Russe et Américaine Ayn Rand ( une juive fugitive lors de la révolution Russe qui a débarqué aux USA dans les années 20) et nous montre une vision des choses en tout état de cause :
    Quand vous vous rendez compte que pour produire , vous avez besoin de l’autorisation de quelqu’un qui ne produit rien…..
    Quand vous vous rendez compte que l’argent , c’est pour ceux qui font des affaires non pas avec des biens mais avec des faveurs…..
    Quand vous vous rendez compte que beaucoup sont devenus riches avec des pots-de-vin et une influence plus que pour leur travail , et que la loi ne nous protège pas de ces individus , mais quelle les protège à eux……
    Quand vous vous rendez compte que la corruption est récompensée et que l’honnêteté mène au sacrifice de soi-même……
    Alors vous pouvez dire , sans avoir peur de vous tromper , que la société est condamnée.

    Un rappel historique intéressant le Traité des devoirs de Cicéron Il y a + de 2000 ans= Tous ceux qui seront à la tête de l’Etat doivent se souvenir des deux préceptes de Platon: veiller aux intérêts des citoyens en y rapportant tous leurs actes et en oubliant les leurs propres; avoir souci du corps entier de l’Etat en ne favorisant pas une partie aux dépens du reste. ….Ceux qui s’occupent d’une partie des citoyens en négligeant les autres introduisent dans la cité un mal qui doit la perdre, la sédition et la discorde; il arrive que les uns se dévouent pour le peuple; d’autres n’ont de zèle que pour les grands; bien peu songent à tous; de là sont nés à Athènes de grands conflits, et, dans notre république, non seulement des séditions mais des guerres civiles désastreuses.
    « Date et lieu de naissance de Ciceron : Auteur latin et homme d’État romain né le 3 janvier 106 av. J.-C. à Arpinum en Italie, Cicéron fut assassiné le 7 décembre 43 av. J.-C. à Gaète, ville située en Italie. Il meurt à l’âge de 62 ans, sa tête et ses mains furent exposées à la vue du peuple sur ordre de Marc-Antoine. »

    Veritas Thesaurus est ! La vérité est un trésor,

  4. Rien que de très normal dans tout ça…
    Le Président manœuvre selon les directives qui lui ont été données.
    Le but final ne pouvant être atteint que si les peuples de l’Union européenne ,dont le nôtre bien sûr, sont manipulés de façon à adhérer à cette mondialisation soi-disant “salvatrice” enfin présentée comme telle et .pour cela tous les moyens seront bons y compris cette convention Théodule…..qui doit inspirer confiance aux citoyens puisqu’elle est le fruit de leurs cogitations .;et que, sans même tout savoir (qui le croira vraiment ?.), le Président s’est engagé à appliquer la quasi-totalité des propositions… Enorme blague! Le détail en est sidérant
    Un joli coup de marketing politique. Pour continuer la marche en avant forcée vers ce nouveau monde….
    L’Europe devenant alors un grand marché livré aux ambitions de ceux qui avaient initiés le mouvement…en se servant de personnes comme notre Président…
    Le problème c’est que ce dernier se trouve confronté à des problèmes auxquels il n’était pas vraiment préparé. voire pas du tout…les gilets jaunes…le covid19 entre autres…et puis diriger un peuple ce n’est pas diriger une société financière ou participer à la direction d’une banque.fut-elle très importante….
    Son entourage lui a fait commettre quelques erreurs dont il essaye tant bien que mal de gommer les effets dévastateurs….
    Il s’occupe davantage de politique étrangère et surtout d’autres pays que du sien…Toujours en voyage…toujours pressé…parlant beaucoup agissant peu…mal conseillé à maintes reprises…
    il hésite, et le peuple se sent de moins en moins en sécurité., chaque jour en apporte la preuve, alors vite vite il faut éteindre l’incendie, mais comment? Les décisions courageuses sont les plus difficiles à prendre…
    Il faut trancher dans le vif…mais les risques sont évidents…alors il essaye de tergiverser pour gagner du temps… avec l’aide de gens qui lui sont dévoués….
    Mais voilà ce sont des actes que le peuple attend, pas des mots…et surtout pas des leçons de morale à sens unique. !
    L’avenir s’assombrit sur bien des plans…et la moindre étincelle peut provoquer l’embrasement….
    Pas sûr du tout que son gouvernement possède les pompiers rompus à maîtriser ce genre d’incendie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *