Le Coronavirus ou le Mange-Cailloux

Quand j’étais jeune (ça fait mal de dire ça), pour financer une partie de mes études, l’été je faisais sauveteur en mer. Autant vous dire qu’avant et après la série « Alerte à Malibu », les sauveteurs et le regard des vacanciers n’ont pas été les mêmes. Après la diffusion de la série, il y a eu plus de 200 candidats/an au centre de formation où j’avais été formé quand il y en avait 15 en moyenne auparavant. Les motivations n’étaient plus les mêmes. Quant aux vacanciers, avant la série, il y avait une reconnaissance, une convivialité, au point que l’on pouvait leur faire des blagues… ensuite nous avons souffert de la comparaison et le regard s’est durcit…

L’été de ma 3ème saison, avant l’effet « Alerte à Malibu », nous avions marqué « Attention aux Mange-Cailloux » pendant la période des méduses sur le panneau d’affichage. Nous avions un super discours : « Une espèce en voie de disparition qui vient du Canada… évolue dans l’eau et cause des irritations comparables à celles des méduses…, dans le sable a un comportement comparable à celui de la taupe… et mange des petits cailloux, il a un système digestif comparable à celui de la poule…, ça peut pincer les pieds… ».

Evidemment, les victimes des méduses défilaient au poste de secours. À notre grand étonnement, au moins la moitié d’entre eux avaient vu le Mange-Cailloux et d’autres pour les jeunes et ados avaient même failli en attraper. Extraordinaire ! Et pour les autres qui n’en étaient pas certains : « – C’était une masse blanche ou sombre ? – Je n’ai pas bien vu, plutôt sombre… – Ben voilà, encore un Mange-Cailloux ! ». Et pour parfaire le tout, nous recommandions aux mamans bien-intentionnées de s’arrêter à la pharmacie au bout de la rue en sortant de la plage aux feux à l’angle, la crème « ApaisylOuAtarax », dit très vite de sorte que ce soit incompréhensible, ou clairement « une pommade contre les piqûres de Mange-Cailloux », « ne vous inquiétez pas, ce pharmacien, lui, il sait ce que c’est ».

Toute la journée et même le soir, l’histoire se répandit, certains « médusés » et d’autres moins crédules ou pas du tout, mais partout, en cette jolie station balnéaire, on ne parlait presque plus que des Mange-Cailloux. La blague s’est arrêtée le lendemain soir quand le pharmacien, furieux, « irrité », submergé par le monde qui venait lui chercher de la pommade contre les piqûres des Mange-Cailloux, est arrivé au poste de secours. Même les élus y avaient cru, au moins ceux qui venaient sur la plage. Le maire, qui n’était pas venu et qui avait beaucoup de sympathie pour nous : « Putain les gars, arrêtez vos conneries… ».

La moralité de cette histoire, c’est que parfois, par la seule volonté, consciente ou inconsciente, de croire en quelque chose de pas ordinaire, quelque chose d’exceptionnel, on finit même par voir ce que l’on a envie de voir.

 

Quel rapport avec le coronavirus ?

 

Je ne suis pas médecin, épidémiologiste ou virologue ou même un spécialiste de quoique ce soit dans ces domaines, mais la première question est : meurt-on réellement du coronavirus ? La question peut s’étendre à la grippe ou au VIH…

Concernant le Coronavirus, le professeur Ferguson estime que près de 2 tiers des morts du Covid19 seraient décédés d’une autre pathologie dans l’année :

https://www.medias-presse.info/coronavirus-le-professeur-ferguson-estime-que-pres-de-deux-tiers-des-morts-du-covid-19-seraient-decedes-dune-autre-pathologie-dans-lannee/119325/?fbclid=IwAR0LwR6z0o6coLTiXQtrzeH0hW2VR2s25dPgP4Ywc9CXszW22YMA9gyF0Tw

On n’a pas trop de mal à le croire quand on a en tête, la distribution des morts par tranche d’âge.

À titre personnel, je ne connais directement personne qui soit mort du Covid19, pas même à 1 poignée de main ou je ne suis pas au courant. Oui, une théorie établie en 1929 dit qu’il n’y aurait que 6 poignées de main qui nous séparent de n’importe quel individu sur la planète. Ce serait de 3 ou 4 aujourd’hui à 50 ans !

Donc le fait que vous connaissiez un ami qui connait un ami qui connait un ami qui est mort du Covid19 est plus que normal. Le contraire ne le serait pas !

En revanche, j’ai un vieil ami qui a 2 amis encore plus vieux que lui (environ 85 ans) qui ont eu un grave malaise cardiaque chez eux (à l’origine non contaminés par le Covid19) et alors que la probabilité qu’ils meurent dans les jours qui suivent à l’hôpital se soit réalisée, admis aux urgences, ils ont été déclarés morts du Coronavirus.

Bon, alors pour être prudent, je préfère dire que l’on peut mourir « des effets du Coronavirus », comme de la grippe ou du VIH, c’est certain, mais a priori, je serais aussi tenté de dire que l’on peut mourir tout simplement « avec » le Coronavirus sans qu’il n’ait eu pour autant une quelconque cause sur l’issue fatale.

C’est indiscutable, cela fait donc déjà au moins un facteur réducteur du nombre de morts « des effets du Coronavirus ».

Une précision tout de même, quand je dis « morts des effets du Coronavirus », j’entends uniquement sur le plan médical estampillé « Covid19 », parce qu’en réalité il y en aura d’autres par ailleurs, on y reviendra. Sur le plan économique, ils seront sans doute plus nombreux…

En effet, au risque de me répéter, la grippe fait entre 2000 et 10 000 morts par an en France. Ce chiffre alors même que 50% des personnes âgées de plus de 65 ans sont vaccinées contre la grippe et que l’on compte 10 millions de personnes vaccinées en tout. Et lorsque les plus faibles sont atteints, ces malades sont soignés : paracétamol et antiviraux au menu. En plus, on peut facilement admettre qu’une bonne partie d’entre nous, aux mutations près, est plus ou moins immunisée. Malgré tout, dans ces conditions, on parle d’un taux de létalité de l’ordre de 0,3%. Il vient alors une question : de combien serait-il s’il n’existait pas de vaccin et si l’on ne soignait pas les gens ? 2, 3, 5% ? Et si on faisait un groupe témoin pour satisfaire nos chercheurs, nos technocrates et autres petits marquis ? Euh, je blague là !

 

Une des rares informations vraie et divulguée par nos technocrates est que les tests ne sont pas fiables. Mais alors ! Les tests en général (PCR ou autres), ne détectent-ils que le Covid19 ? Parce qu’il existe des dizaines de coronavirus, totalement inoffensifs, dont nous sommes parfaitement immunisés depuis longtemps. Ou pourraient-ils être positifs à d’autres virus ou maladies ?

Aussi, cette année, aucune statistique des morts causés par la grippe justement, ou même causés par d’autres infections virales, pulmonaires ou non, qui feraient 60 000 morts par an en plus de la grippe. Sacré chiffre ! Jusqu’à présent personne ne s’inquiéter de porter un masque…, mais bon, soit !

Alors après quand on se rend compte de ça, tout un tas de questions arrivent…

On peut aisément s’interroger si les morts du Coronavirus, « si contagieux », n’incluraient finalement pas, au moins pour une partie, des morts d’autres maladies ? En bref, avec ces statistiques en tête et questionnement sur la fiabilité des tests et sachant qu’il existe l’effet « Mange-Cailloux », même si l’on ne peut objectivement pas nier l’existence du Covid19 et qu’il a nécessairement été responsable de quelques centaines ou milliers de morts, le doute sur la réelle dangerosité du Coronavirus est plus que permis ?

Finalement, quand on y pense bien, le Coronavirus, ne serait-il pas, pour une partie non négligeable, le bouc-émissaire d’une hallucination collective générée par des technocrates, membres de comités scientifiques, fonctionnaires, certes tous cultivés, instruits mais complètement abrutis, motivés par des scientifiques alarmistes ? Parce qu’il faut quand même le reconnaître, depuis le confinement, il n’existe plus qu’une seule pathologie : le Coronavirus !

En effet, pour les autorités, il suffisait que vous ayez 2 des 3 symptômes, maux de tête, fièvre ou toux pour que vous soyez suspecté d’être infecté par le Covid19. « Restez chez vous ». Je ne suis toujours pas médecin, mais il me semble qu’il existe d’autres maladies qui réunissent 2 de ces 3 symptômes. Et si vous aviez les 3 symptômes réunis, pof, direct à l’hôpital public (si vous êtes éligible), le seul qui sait ce que c’est. Hi, le coup du pharmacien. Et là, si vous ne l’aviez pas tout de suite selon le test, vous aviez toutes les chances de repartir avec 😉. Une petite blagounette… Bon, pardon.

 

Revenons à la contagiosité. Car tout de même le Ro (R zéro) estimé, indice chouchou si cher à nos infectiologues et autres virologues de tout poil, était d’abord de 6 ou 7 puis 3 comme le spot publicitaire pendant la période de confinement le suggérait. Alors faisons un petit calcul.

Pour faire simple, le Ro permet de connaître le nombre moyen de personnes qu’une personne contagieuse pourrait infecter. Dit comme ça, ça n’a pas l’air si dangereux que ça, surtout quand il n’est que de 3 ! ça parait faible et pourtant…

Démonstration approximative, mais quand même, ça a le mérite de donner une idée. Le Covid19 serait contagieux avant l’apparition des symptômes qui apparaissent eux-mêmes après une période d’incubation de 4 à 6 jours et une période de guérison compris entre 6 et 20 jours. Bien. Le premier cas en France certifié date du 27 décembre 2019.

Pour une représentation de la propagation du virus, il suffit d’imaginer un arbre, dans le cas présent à 3 branches où à chaque branche il y pousserait 3 branches et ainsi de suite pour chaque période d’observation. On parle de progression exponentielle et c’est bien le cas. Ensuite, il suffit de faire la somme de chaque nœud. Il suffit donc de résoudre la somme de t = 1 à n de Ron, n étant le nombre de période. C’est un modèle un peu simpliste, il en existe sans doute des beaucoup plus sophistiqués mais a le mérite de permettre d’avoir des ordres de grandeur en tête (indispensable pour juger de la pertinence des solutions à envisager), d’apprécier les cohérences et est très facile à implémenter. En réalité le taux de contamination est plus fort en début d’épidémie et s’estompe avec le temps puisqu’il reste de moins en moins de personnes à contaminer… Donc si l’on considère qu’à partir du 5ème jour d’incubation (hypothèse très conservatrice) chaque personne est contagieuse, depuis le 27 décembre au 17 mars le 1er jour de confinement, il y aura eu 21 périodes. Aïe, c’est embêtant, le nombre de personnes théoriquement infectées est de 15,6 milliards !!!  (321 = 1.046 1010  avec le reste…). 2 fois la population mondiale ! Il y a comme qui dirait une couille dans le potage.

Bon, avec un Ro à 2 ? Ça fait 4 186 111. Aaaah, vous m’en direz tant… Vous imaginez avec un indice à 7 !!! On reviendra un peu plus tard sur la cohérence de ce chiffre. Pour info, le Ro de la grippe est de 2 à 3, à la différence près que la grippe dure beaucoup moins longtemps (1 à 2 mois par an) et vous l’avez compris, le temps est un facteur très important : c’est l’exposant !!! CQFD. Nul doute que c’est parce que le Covid19, il existe depuis 5 mois en France maintenant, ne rencontre aucune immunisation, aucun anticorps.

Et qu’en est-il du taux de létalité ?

Dans mon premier article qui date du 20 mars 2019, https://www.temoignagefiscal.com/cest-lhistoire-du-petit-coronavirus/ , j’avais estimé modestement un taux de létalité à 0,5%, par une autre méthode moins sophistiquée quand nos experts l’estimaient à 3,5%.

Les autorités ont officialisé un taux d’immunisation à 6% de la population il y a 2 ou 3 semaines, soit 4 millions de personnes. Comment ? Pchittt !!! D’autres parlaient d’un taux compris entre 10 et 15% de la population. https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/confinement/coronavirus-bientot-des-certificats-d-immunite-6808588 . Bon pour faire simple disons 10. Nous sommes 67 millions soit 6,7 millions de personnes immunisées. Ce serait presque cohérent avec les 4 millions précédemment calculées juste avant le confinement, mais vue la croissance des décès même pendant le confinement avec le pic mi-avril (Encore une fois justement estimé dans mon premier article), grâce ou à cause des transports en communs, les courses…

Ordres de grandeur et cohérence sont les maîtres-mots.

Alors de deux choses, l’une : soit le Ro est encore plus faible, soit le nombre de personnes immunisées est sous-évalué. Dans tous les cas, 4 millions de personnes immunisées avec un taux de mortalité à 3,5%, ça ne colle pas : ça fait 140 700 morts !!! Les Hautes Autorités ont cassé leur calculette ?! Non, ils se sont gouraient, pour faire joli et pour la frime, ils comptent en chiffres romains… Ah ben oui alors, c’est beaucoup moins facile !

Nous n’avons qu’un modèle simpliste, mais celui de l’OMS sans doute plus complexe, c’est certain, ne fonctionne pas.

Parce que je ne suis toujours pas médecin, mais ôtez-moi d’un doute. Il faut bien nécessairement avoir été contaminé pour être immunisé ?

Si l’on considère le chiffre des 28 000 personnes décédées officiellement comme juste, ce qui est loin d’être prouvé (à titre perso, au pifomètre j’en enlèverais bien un bon tiers), le taux serait alors au maximum de 0,42%, à peine supérieur à celui de la grippe (0,3%) alors que, je le répète, il y a 10 millions de vaccinés et que les grippés sont soignés.

 

Voyez-vous, le 25 février quand le Prof. Raoult annonce « Coronavirus, fin de partie », le virus existait déjà en France depuis au moins le 27 décembre 2019. Avec un Ro à 2 et un taux de mortalité à 0,5%, ce qui semble être raisonnable, à cette date, cela ferait tout de même environ plus de 120 000 cas et environ 600 morts. On ne les a pas vus !!! Aux yeux du monde, ils n’existent pas. Les malades allaient chez leur médecin généraliste qui leur prescrivait du paracétamol, des antiviraux, dans d’autres cas des antibiotiques… Les morts ? Ben ils sont morts de la grippe ou d’une autre maladie virale pulmonaire… comme d’habitude.

Aussi, à cette date, nous avions déjà toutes les données nécessaires et suffisantes, pour faire ce genre de petites analyses avec juste un tout petit peu de bons sens. Nous avions l’expérience de la chine, la Corée du Sud, Taïwan… et même un peu de l’Italie… Il y avait pourtant des évidences !

Et quand à partir de cette date, le Coronavirus a commencé à exister, rapidement il n’y a eu plus que lui.

Vous me direz si vous êtes d’accord : « Chacun son Mange-Cailloux !!! »

Cependant, on peut remercier le journaliste David Pujadas, sur LCI dont le titre Youtube est « Coronavirus tout était faux – Panique à bord du vaisseau média mensonge », d’avoir rétabli en partie la vérité :

https://www.youtube.com/watch?v=u851syACGoY&fbclid=IwAR0H03kQzfTy_TmNC3t-yCMtmWOfDLN7zmFC1nxHc5_HRhJ93_HE8P9-M5Y

Il parle de la remise en cause du taux de létalité de 3,5% (10 fois celui de la grippe) à 0,5%, des enfants initialement contaminateurs qui en réalité ne le sont pas, et de la sensibilité à la chaleur et donc de facto à quelque chose près de la saisonnalité.

Oui, là encore pour défendre l’idée que le confinement a aidé à lutter contre le Coronavirus, les techno-virologues soutiennent encore la thèse que le virus n’a pas de saisonnalité et dans le même temps qu’il faudra se préparer à une seconde vague à partir de novembre prochain. C’est vous dire s’ils ont les fils qui se touchent !!! Hein ? À moins qu’ils se foutent de nous ? Oh, ben je n’y avais pas pensé !

À voir également,

https://www.youtube.com/watch?time_continue=263&v=sfNaRWj0_EE&feature=emb_logo

En synthèse,

La lecture du tableau montre que le confinement a généré une mortalité supérieure à si l’on n’avait rien fait. Sans commentaire. En revanche, la séparation additionnée de traitements s’avère efficace.

Mais alors, la santé, dans un pays confiné, comment qu’c’est t’y qu’ça marche ? Ah, et bien c’est pas compliqué ma bonne dame, je m’en va vous en expliquer.

Et bien c’est le triple effet kiss-cool !

  1. Les urgences étant transformées pour une grande partie en zone Covid19, il semblerait que bon nombre de patients seraient morts d’autres pathologies chez eux parce que pas traités comme pour des insuffisances cardiaques, embolies pulmonaires, dégradation de pathologies chroniques… des gens qui auraient dû être sauvés dans des conditions normales. Les hôpitaux vides, ceci aurait donc conduit à un accroissement de la mortalité non Covid19, y compris dans les zones très peu infectées
  2. S’étant passé de 95% de notre force de frappe sanitaire et médicale, médecins généralistes, cliniques privées (surtout au début), les hôpitaux, évidemment très vite engorgés puisque vous n’aviez que le droit d’appeler le 0 800 machin pour vous dire de faire le 15 (c’est efficace, hein ?), ont dû tout bonnement laisser mourir des gens sur le critère de l’âge. Les EHPAD, on n’en parle même pas. Na ! Par contre s’ils pouvaient venir gonfler les chiffres…

Pour les points 1 et 2 je vous recommande de lire cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=IjzCe5vJGH0

  1. Il semblerait que selon une étude espagnole portant sur plusieurs dizaines de milliers de gens, on montre que ceux qui sont allés au travail comme d’habitude, ont globalement été moins infectés que ceux qui ont été confinés sans distinction. En même temps, quand on réfléchit un peu, ça n’a rien d’étonnant !!!

Enfin, aujourd’hui les chiffres sont là. Les médecins qui ont fait un travail de médecine, c’est-à-dire, diagnostiquer puis traiter, que ce soit avec la combinaison hydroxychloroquine et azytromicine la solution du Prof. Raoult ou une autre solution sérieuse, il en existe plusieurs, ont obtenu chez les patients admis un taux de mortalité de l’ordre de 0,5% (dans l’univers des 181 826 personnes séropositives confirmées à ne pas confondre avec le 0,5% de l’univers des 6,7 millions de personnes immunisées estimées et donc qui ont été contaminées par le virus ; la confusion est fréquente chez nos techno-virologues pour décrédibiliser ceux qu’on choisit de traiter) quand ceux qui n’ont rien fait, à part intuber, sachant qu’en plus il semblerait que ça n’était pas nécessairement la solution, ont obtenu un taux de mortalité de l’ordre de 3 à 6%. Attention aussi, si vous faite 28 215 / 181 826, vous trouverez 15,4%, c’est parce que beaucoup sont morts estampillés du Covid19 sans qu’ils aient pour autant été pris en charge. Évidemment.

À visionner absolument :

https://www.mediterranee-infection.com/comparaison-des-courbes-epidemiques-selon-villes-et-pays/

Si un doute persiste, dans les établissements qui n’ont pas traité, pratiquement toutes les tranches d’âge ont été touchées, évidemment, en particulier les sujets les plus âgés, mais ceux qui ont traité tout le monde, pas un seul patient mort en deçà de 60 ans. Zéro. Point. La messe est dite.

C’est ce qui fait toute la différence entre les technocrates-virologues ou -chercheurs… -spécialistes, les petits marquis, qui veulent une solution spécifique à chacune des pathologies, qui correspond à une vision administrative des choses à ceux qui font de la vraie médecine, humaine, aussi imparfaite soit-elle, c’est-à-dire faire avec les moyens dont on dispose. Pour rappel, nous étions en guerre contre le Covid19. Il ne faut pas confondre médecine et recherche.

Bilan, si nos chers fonctionnaires et technocrates n’avaient pas monopolisé la santé avec leurs protocoles qui consistent à empêcher les gens de se soigner en attendant un médicament spécifique ou vaccin dont la conception prendra des mois, si ils trouvent un jour, nous aurions eu,

  • 6 fois moins de morts du Coronavirus, pour le coup, à coup sûr, soit un taux de létalité inférieur à 0,1% (soit 0,07%) (grippe, c’est 0,3%).

Notez que plutôt que d’attendre que la maladie progresse sur les formes les plus graves qui donc nécessite une assistance respiratoire, si les gens avaient été traités, il est à n’en pas douter que nous aurions eu, idem, au moins 6 fois moins besoin des services de réanimation, donc pas d’engorgement des services de réanimation des hôpitaux sans confinement !

  • Eviter sans doute quelques centaines ou milliers de morts qui auraient dû être hospitalisés pour une pathologie totalement étrangère au Covid19, alors que le reste des services des hôpitaux sont vides.

Bientôt, en prime, nous compterons nos morts économiques.

Nous aurons donc tant sur le plan de la santé (Covid19 et autres pathologies) que celui de l’économie, un surplus global  de 20 000, 30 000, 50 000… morts de l’effet de l’irresponsabilité de nos technocrates à gérer l’arrivée d’un nouveau virus, dont ils ont voulu le monopôle, communément appelé Coronavirus ou Covid19 ?

Si toutes les personnes de moins de 60 ou même 65 ans, donc ceux qui travaillent, n’avaient pas été confinées et si pour celles qui auraient alors développé les premiers symptômes avait été traitées, le nombre de morts aurait été infiniment inférieur, le taux d’immunisation de la population des 60 ou 80% aurait été plus rapidement atteint et le Covid19 serait devenu insignifiant plus rapidement comme il finira par l’être de toutes façons comme tous les coronavirus. Autant dire qu’un vaccin ne sert à rien. Et accessoirement, cela aurait éviter une crise économique sans précédent.

Nos technocrates ont, ce que je croyais impossible, parfaitement réussi à illustrer ce qu’est que « l’effet papillon ».

Un grand BRAVO donc à nos technocrates, élus et fonctionnaires, on ne les remerciera jamais assez.

Je peux me tromper dans mon analyse que je sais imparfaite, mais c’est mon Mange-Cailloux à moi que j’espère être plus chargé de raison que d’émotions lesquelles conduisent souvent à des catastrophes.

 

Un bonus/test :

Imaginez une feuille de papier à cigarette suffisamment longue pour que vous puissiez la plier en deux 45 fois. Quelle épaisseur pensez-vous que ferait alors le bloc de feuille, sachant que l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette est de 10 micromètres ?

Bon, euh, 1 micromètre c’est 10-6 m, soit 0,000001 m

Alors ?

Réponse plus bas…

 

 

Vous êtes à environ seulement 30 000 km de la lune sachant que la lune est à 380 000 km de la terre.

0,000001 x 10 x 245 = 351 844 km !!!

Surpris ? Non ? Alors maintenant, vous avez le droit de vous présenter à des élections ou même être ministre de la santé. Ouf.

 

Ne l’oubliez pas, l’État est un ami qui vous veut du bien, surtout à ceux qui prétendent en être les légitimes représentants, parce que la réalité, c’est que l’État n’existe pas. Il n’y a que des hommes.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (10 votes, moyenne : 4,30 sur 5)
Loading...

6 réflexions au sujet de « Le Coronavirus ou le Mange-Cailloux »

  1. Regardez la rubrique nécrologique de votre journal local, consultez l’état-civil de votre commune, interrogez les croquemorts aux alentours et vous saurez de façon fiable et indépendante s’il y a eu une hausse de la mortalité dans votre secteur. S’il n’y en a pas, vous aurez compris qu’il s’agit d’une supercherie.

  2. Bravo pour avoir su faire des extrapolations cohérentes sur l’étendue réelle de la pandémie du COVID-19 et sur les effets néfastes de la mauvaise gestion de la crise par nos autorités.

  3. Cette épidémie a fait découvrir que nous avions en France :
    * Le Ministre de la Santé
    * Le Directeur général de la Santé
    * La Direction de Santé Publique France
    * Le Directeur de la Haute Autorité de Santé
    * les Directeurs des Agences Régionales de Santé
    * Le Directeur de l’Agence Nationale Sanitaire
    * la Direction de l’Alliance Nationale pour les Sciences de la Vie et de la Santé : Epidémiologie-France
    * Le Centre National de Recherche Scientifique en Virologie Moléculaire
    * L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et de la Santé.
    * Un nombre d infectiologues parisiens incroyablement et anormalement élevé (tous Professeurs …..)
    Mais comme tout cela ne suffit toujours pas !
    Et, à la suite de cette Épidémie, nos chers politiques, monstres d’efficacité, de pragmatisme, toujours soucieux d’économiser les finances publiques, vont créer :
    – le Haut-Commissariat de Lutte contre les Epidémies
    – Le Haut Conseil de Veille Sanitaire
    – L’Agence Nationale de Sécurité de Logistique Médicale.
    5 000 fonctionnaires en plus (et les petits copains à placer) et où ça ? : à Paris, évidemment !
    La prochaine fois, on aura peut-être des masques mais il va manquer les gants ! Cool…
    La médecine française croule en effet sous “l’administratif centralisé”… géré par des technocrates dits “experts”, mais totalement ” incompétents !
    Alors, SVP, faites vite votre déclaration d’impôts !… il va falloir payer grassement tout ce petit monde !
    On compte sur vous !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *