Le mème du Coronavirus

Simplement, un mème est l’équivalent de ce qu’est qu’un gène mais au niveau de la pensée, de l’idée. Autrement dit, un même est une idée souvent bien implantée.

Un même « se transmet » ou « contamine », selon sa qualité (revoir les sujets de philosophie sur le thème de la vérité), selon les principes du réseau neuronal. Il y a principalement les réseaux internet et bien sûr la télévision.

Image tirée du site (indispensable à consulter)          http://www.pensee-unique.fr/

C’est tellement vrai qu’on peut se passer de commentaires !

Concernant, le Coronavirus quand le sujet a commencé à réellement passionner les populations, c’est-à-dire début mars, on entendait des taux de mortalité annoncés de l’ordre de 10%. À cet instant l’idée qui consiste à nous faire croire qu’il s’agissait d’un virus extrêmement violent s’est implantée. On a vite parlé d’un taux de 2%. Il n’en restait pas moins que dans les esprits cela reste énorme.

Même encore certains sites n’hésitent pas à comparer le coronavirus avec la grippe espagnole qui a fait 50 millions de morts en 1918 (plus que la guerre) : « Si la Chine a pris des mesures drastiques de quarantaine et de désinfection qui concernent près de 60 millions de personnes, le virus, comparable à celui de la grippe espagnole, se répand maintenant partout dans le monde paralysant des pays entiers ».

https://www.notre-planete.info/actualites/4135-coronavirus-epidemie-Chine-Europe-monde

« Depuis 2001, le média de référence en environnement et sciences de la Terre »

Ils ne chient pas la honte, ceux-là !!!

Rappelons aussi, que ce n’est pas le coronavirus qui paralyse des pays entiers mais les imbéciles mesures pour l’endiguer.

Donc plutôt que de regarder la télé ou les sites internet qui veulent se rendre intéressant, à partir des chiffres officiels :       https://www.eficiens.com/coronavirus-statistiques/

Froidement, si on veut avoir une idée à peu près juste sur la question du taux de mortalité, il suffit de reprendre 3 exemples :

  1. Les chiffres de la Corée. Tous les coréens qui ont senti le besoin de se faire dépister l’ont été, sachant que tous les contaminés n’en ont peut-être pas ressenti le besoin. Donc le ratio décès/contaminés sera très, très conservateur.

Au 21 mars, nous avons               104 / 8 897 = 1,17%

  1. L’exemple du Professeur Didier Raoult épidémiologiste à l’IHU de Marseille, la référence en France.

Les japonais ont mis environ 3000 personnes dont la moyenne d’âge était de 60 ans sur un navire de croisière, 696 ont été contaminées et 7 sont mortes, soit un taux de mortalité de   1%   , sur un échantillon de la population qui est la plus à risque.

  1. Les chiffres de l’Allemagne qui procède aussi au diagnostic de masse. Au 21 mars, il en ressort 77 / 16662 = 0,46%

Les nombres de morts liés au coronavirus sont probablement bien comptés. En revanche, il existe probablement plein de cas de contaminés qui n’ont pas été diagnostiqués.

On peut penser être très conservateur si l’on fait l’hypothèse qu’au moins 1 personne sur 2 qui a été contaminée par le coronavirus ne s’est pas faite diagnostiquer pensant à un simple rhume ou une simple rhino laryngite ou pharyngite.

Dans ces conditions on peut en déduire que le taux de létalité est de l’ordre de   0,2%   ce qui est peu ou prou celui de la grippe.

Il ne vous aura sans doute pas échappé un autre ratio intéressant induit de l’exemple du Professeur Raoult ?

Voyez-vous, pour bien affoler la population, le ministère de la santé, technocratie de haut niveau, annonçait concomitamment un taux de contamination de 60 à 70%. Conjugué à un taux de mortalité de 10%, dans l’esprit des gens cela faisait des MILLIONS de morts. Pour vous épargner le calcul, environ 4.

Seulement sur le bateau de 3000 personnes avec toute la promiscuité que cela implique, avec une population à risque âgée en moyenne de 60 ans, seulement 696 ont été atteintes. Soit seulement 23%. Si l’on ramène cet échantillon à toute la population, le ratio pourrait être ramené tout au plus à 10% de taux de contamination. Sachant que les personnes âgées de plus de 60 ans ont au moins 10 fois plus de chance d’être contaminées.

Aïe. C’est encore peu ou prou un chiffre proche de celui de la grippe.

Une première conclusion s’impose.

On passe donc de  10% à  0,2%  le taux de mortalité et On passe de  60-70% à 10%  le taux de contamination. Soit une espérance de   4 millions   à   12 000   morts au maximum. Soit l’équivalent d’une bonne grippe. C’est tenace !

Pensez-vous sincèrement que vous auriez accepté tout ce bazar, le confinement, d’immobiliser le pays…, si l’on avait annoncé les bons chiffres directement ? Si vous êtes un minimum honnête et si vous prenez bien conscience de ce que représente la force d’un mème, la réponse est clairement NON.

Voyez-vous, pour prendre de bonnes décisions et c’est bien cela que l’on demande à ceux qui nous gouvernent, la première des qualités et de savoir rester lucide pour être capable de se poser les bonnes questions.

Réagir sous le coup de l’émotion est la plus grande bêtise qui soit. L’histoire montre que de nombreuses catastrophes trouvent souvent leurs origines les meilleures intentions.

UNE AUTRE ANALYSE

La Chine a circonscrit le coronavirus en choisissant le confinement strict de la région infectée (59M de chinois et non toute la Chine entière 1,5 milliard) avec les conditions qu’on connait. Mais enfin, c’est la Chine ! Ce n’est pas le pays le plus libre, ni le plus cool du monde !

Après 15 jours de confinement, l’Italie continue de compter ses morts qui croissent de manière exponentielle, comme l’Espagne. Evidemment la France suit le pas. Comment pouvait-il en être autrement ?

Si le confinement fonctionnait, sachant que le virus a une durée de vie de 5 jours à l’extérieur, après une dizaine de jours au plus nous devrions voir le nombre de nouveaux cas quotidiens diminuer. Mais ce n’est pas le cas.

Force est de constater que le confinement à l’européenne n’est pas efficace, il limite tout au plus la propagation rapide du virus. Il fait durer le plaisir. C’est un échec

Einstein : « La folie est de toujours se comporter de la même manière et de s’attendre à un résultat différent. ».

Voyez-vous, la Corée, ou encore l’Allemagne, sont deux pays qui ont fait le choix de diagnostiquer en masse pour ensuite confiner et traiter les contaminés. Leurs taux sont les plus bas avec des chiffres en valeur absolue très faibles.

L’Allemagne (77 décès) n’a pas pris que des bonnes décisions mais toujours est-il que la Corée est pour ainsi dire sortie d’affaire avec seulement 104 décès au 21 mars pour une population comparable à la nôtre (51 M d’hab.).

La Corée est un pays en expansion où l’indice de liberté économique classe le pays au 25ème rang mondial. La Corée est le pays qui a le mieux réagi face au virus et a prouvé que le confinement est inutile.

Un petit tableau récapitulatif vaut mieux que tous les discours :

Source : https://www.heritage.org/index/ranking

La messe est dite.

Les deux pays qui ont les indices de liberté économique les plus forts ont montré des systèmes de santé performants, c’est-à-dire une réflexion, une réactivité, une organisation que les autres n’ont pas.

La vérité est que les autres pays ne savent pas faire, ils sont victimes de leur technocratie avec des frais de fonctionnement prohibitifs liés à leurs administrations. C’est tout. Ils peuvent avoir les meilleurs personnels soignants du monde, cela n’y changera rien.

Le subterfuge

Nos technocrates seront capables de s’en sortir et nous faire croire que lorsque l’on sera sorti de leur crise sanitaire, parce que c’est quand même bien eux qu’ils l’ont provoquée (cf article précédent), que c’est grâce à eux.

C’est juste une question de temps.

En effet, si on se prête à un petit exercice, qui consiste à admettre qu’il y aura 6 millions de personnes touchées en France (10% de la population calculée plus haut) avec un taux de croissance quotidien moyen de 20% (cf statistiques), à partir du nombre de cas 14 459 au 21 mars, en résolvant cette petite équation   14 459 x (1 +20%)^n = 6 000 000, l’objectif sera atteint dans 33 jours.

Alors évidemment ce simple calcul, dont la méthode peut être discutable tant l’entropie n’est pas respectée,  parce qu’après la phase d’accélération il y aura une phase de ralentissement, ce qui peut impliquer une période plus longue, a tout de même le mérite de donner une idée de la durée de l’épidémie active et donc de la durée du confinement nécessaire pour faire l’illusion. S’ils veulent être certains de leur coup, une période prolongée de, disons, 45 jours serait tout indiquée.

Un commentaire que je trouve important de rappeler ici de mon précédent article pour relativiser l’importance du coronavirus  :

Effectivement, la grippe c’est 250 000 à 500 000 morts par an dans le monde.
Le coronavirus en a fait au 20 mars 10 389.
Mais c’est toute la différence entre un bon et un mauvais virus.
Quand on a la grippe, on peut mourir tranquillement chez soi. Ça ne se voit pas. Quand on a le coronavirus, et qu’on est en détresse respiratoire, on va à l’hôpital. Avec la grippe l’image de notre système de santé ne risque rien. Le coronavirus montre que notre système de santé est défaillant.
Le coronavirus servira donc de bouc émissaire de la crise économique et de la faillite de nos États.

Ne l’oubliez pas, l’État est un ami qui vous veut du bien, surtout à ceux qui prétendent en être les légitimes représentants, parce que la réalité, c’est que l’État n’existe pas. Il n’y a que des hommes.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (11 votes, moyenne : 4,64 sur 5)
Loading...

8 réflexions au sujet de « Le mème du Coronavirus »

  1. C’est la dictature de la blouse blanche, pas très loin de l’expérience de Stanley Milgram. Au lieu de Volts il s’agit de jours de confinement. Reste à savoir quelle est la dose admissible avant que tout éclate ? Une intéressante expérience psychosociale en tout cas.

  2. mon cher Sherlock comme je dis toujours .

    a qui profite le crime ?
    je le disait un des plus gros mensonge d’état depuis l’arrivée des martiens par Orson Wells et ce ne sont pas les médias qui sont mal sourcés ou boivent a la mauvaise coupe que les informations ( vraies ) seront diffusées.
    si vous avez seulement 3 neurones (LCI/bfm/France info) coupez votre axones et vous ne vous en porterez que mieux .
    après comment échapper aux claquement de langue du pouvoir politique et des bottes des forces de l’ordre pour sortir du carcan léthargique dans lequel ils nous ont confinés .. c’ets + difficile quand on n’habite pas une cité de dealers/cite montmorency ou l’Ille de la jatte

    bon revenons au sujet classique, l’entropie est une fonction d’état extensive,
    Le premier principe de la thermodynamique est un principe de conservation : il impose qu’une transformation thermodynamique doit se faire de telle sorte que la variation d’énergie du système thermodynamique soit égale à celle échangée avec le milieu extérieur, le bilan énergétique étant nul.
    –> NUL voila comment les plans sanitaires & de relance gouvernemental + BCE vont se terminer .

    lorsque deux corps initialement à températures différentes sont mis en contact thermique, le transfert thermique spontané se fait toujours du corps chaud (marche financiers ) vers le corps froid (livret A et comptes de dépôts des petits épargnants ), ET JAMAIS L INVERSE ; l’état d’équilibre atteint les riches et marches financiers rassasiés se caractérisera par une cagnotte finale commune aux deux corps comprise entre celle du corps froid, qui s’est donc réchauffé, et celle du corps chaud qui s’est refroidi
    résultat influents 1 –> petites gens 0.

    Ils sont en train de passer des ordonnances et décrets a tout va , ils vous lavent le cerveau ( enfin ce qui reste pour certains) avec de flots d’informations qui vous saliver tel le chien de Pavlov et vous vous faites bananer avec un état bananier.
    ils ont depuis longtemps découvert le concept de conditionnement, incontournable aujourd’hui dans l’analyse du comportement humain et animal et ils aiment ca .. 🙂
    Réveillez vous ce n’est pas la GUERRE seulement un virus de fausse information , un bel écran de fumée qui si vous ne réagissez pas vous fera passer directement vos liquidités a l état gazeux et seulement solidifier leur pouvoir.
    rappelez vous aux élections présidentiels , ils nous parlaient de gilets gris
    il n’y a pas si longtemps de crise de 29
    et maintenant de risque sanitaire /confinement et peste noire

    malheureusement pour nous certains qui n’auront pas survécu a l’enthalpie ne seront pour eux qu’un dommage collatéral.

    ce qui nous tue les rends + fort 🙁

    1. J’aurais dû mieux m’expliquer au sujet de l’entropie dont l’équilibre se définie autour de la loi de Gauss et donc que l’application ne se limite pas à la physique.
      Dans tous les cas, merci pour cette reprise et vos illustrations plus habiles.

  3. Au lieu de planter de l’herbe hallucinogène il serait temps de faire pousser de l’Artemisia anna et afra (hélas annuelle, donc préservez un minimum de graines pour l’an prochain) !

      1. En effet la résultante est la démonstration des mauvaises décisions de
        nos politiques depuis 1970. Et ce n’est pas le système MACRON comme certains le disent mais le système politique français qui est en cause. La France disparait peu à peu et la pandémie va enfoncer le clou. Le bruit des bottes fait mal, mais le silence des pantoufles est pire encore.
        La France a cruellement un déficit culturel et que disait Jean Rostand à ce sujet : Qu’est-ce que la culture ? cliquez pour lire la suite :
        https://developpement-mental-semantique.com/la-culture-en-france-cest-ce-qui-manque-le-plus-en-france/

        Un article que j’invite à lire sur la pandémie de Coronavirus.
        Car Heureux sont les gens fêlés car ils laissent passer la lumière .
        “Les Batailles de la vie , ne sont pas gagnées par les plus forts , ni par les plus rapides , mais par ceux qui n’abandonnent jamais.”
        Le vieux sage a dit = L’ homme jeune marche plus vite que l’ancien ; Mais l’ancien connaît le chemin.
        Un pessimiste voit une difficulté dans chaque opportunité et un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté.
        – A méditer à nouveau le « Proverbe » : Un Citoyen qui veut faire quelque chose a contre lui =
        Ceux qui veulent l’empêcher de la faire ; ceux qui veulent faire la même chose ; ceux qui veulent faire l’inverse ; ceux qui ne font rien.
        Cliquez ici= http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/03/18/covid-19-fin-de-partie-305096.html?fbclid=IwAR1HDktUfUYzXcR3YJm4t4UMOIyUDx2SOOzYIbdqPN7qplXGsDC_kpcetnU

        ET Un soupçon de vérité sur le nouveau budget suite à la pandémie CORONAVIRUS = cliquez :
        https://www.temoignagefiscal.com/un-soupcon-de-verite/

      2. Merci pour votre note d’1 étoile et votre commentaire sarcastique. Mais j’aurais préféré que cela soit accompagné d’arguments.
        Vous mettez en référence Richard Armenante ? J’ai bien du mal à comprendre.
        Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié le lien qu’il a laissé en commentaire traitant du Coronavirus, suite à l’excellent article d’Henri Dumas « Un soupçon de vérité », à lire absolument.

        Le lien mentionne :
        « Le premier expert mondial en matière de maladies transmissibles s’appelle Didier Raoult » qui met en avant le traitement de la chloroquine, décrié par ses confrères.
        Il met en évidence que la contagiosité s’avère d’une durée moyenne de 20 jours et que traitée la durée est réduite à 4-6 jours.
        Prof. Raoult : « Il y a une urgence sanitaire et on sait guérir la maladie avec un médicament que l’on connaît parfaitement. Il faut savoir où on place les priorités. »
        « Face à la réalité de l’épidémie, il préconise d’arrêter de s’affoler et de détecter les malades sans attendre que leur cas s’aggrave pour mieux les traiter. »
        « Nos pays ont renoncé (contrairement aux Chinois et aux Coréens) au dépistage systématique au profit d’un confinement dont le Pr Raoult souligne qu’il n’a jamais été une réponse efficace contre les épidémies. C’est un réflexe ancestral de claustration (comme à l’époque du choléra et du Hussard sur le toit de Giono). Confiner chez eux des gens qui ne sont pas porteurs du virus est infectiologiquement absurde- le seul effet d’une telle mesure est de détruire l’économie et la vie sociale. Un peu comme bombarder une ville pour en éloigner les moustiques porteurs de malaria… »
        Je suis entièrement d’accord avec lui.
        « En Suisse comme en France (et partout en Occident), la décision prise est de confiner les gens chez eux, malades ou non. Quand ils sont malades, on attend qu’ils aillent mieux puis (du fait de la durée de portage viral), on les laisse ressortir alors qu’ils sont en fait encore contagieux ! Les personnes à risque, elles, développent parfois des complications, en particulier une détresse respiratoire aiguë qui les conduit aux urgences. Elles viennent alors engorger les services de soins intensifs, et, pour certains malades, y mourir alors qu’affirme Raoult, on aurait pu les traiter avant !
        Confiner l’ensemble de la population sans dépister et sans traiter, c’est digne du traitement des épidémies des siècles passés.
        La seule stratégie qui fasse sens est de dépister massivement, puis confiner les positifs et/ou les traiter, tout comme les cas à risque puisque c’est possible, comme on le voit en Chine et en Corée ».

        Voilà ce qui est dit globalement et suis parfaitement d’accord.

        Je n’essayais donc que de reproduire un raisonnement à partir de chiffres bruts tenant compte du mieux possible de la persistance et fiabilité des sources et de leur origine pour tenter d’établir la dangerosité réelle du virus. Ma modeste démonstration corrobore l’analyse plus détaillée du Prof. Raoult qui me laisse penser qu’il ne raconte pas d’histoires comme l’accusent encore nombre de ses confrères probablement jaloux.
        https://www.youtube.com/watch?v=K7g4WKoS_6U&t=28s

        J’ai donc montré au combien il est très difficile de se défaire d’une propagande lorsque l’on s’est préalablement plié à l’idée.

        Ensuite, j’ai juste tenté d’établir un lien entre l’indice de liberté économique et la performance des systèmes de santé, que je pressentais avant même de l’avoir constaté puisque cela est une constante dans d’autres domaines.

        Et pour finir, j’ai supposé ce que pourrait bien vouloir tenter nos autorités compétentes pour camoufler leur échec.

        L’histoire montrera si le Prof. Raoult a raison.
        Je suis impatient de lire votre article. Je ne crois pas avoir déjà eu le plaisir d’en lire un de vous. C’est dommage vous avez du style. Pour le fond, on verra…

        1. Bien sur que le professeur Raoult a raison, d autant plus Chine et la Coree ont utilisé la chloroquine et personne ne sort sans masque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *