LES VRAIS CHIFFRES SELON L’INSEE. SANS DISCUTION…

Historique de mortalité des mois de janvier à septembre pour la France métropolitaine (source Insee).
Je suis enfin tombé sur une page du gigantesque site de l’Insee où figurent les données que je voulais découvrir. J’ai regroupé les années 2012 à 2020 dans le tableau joint (les valeurs 2020 sont visiblement encore des estimations puisque l’Insee les a arrondies à la centaine près). Lien vers la source Insee : https://www.insee.fr/fr/statistiques/serie/000436394
Remarque préliminaire : Du fait du vieillissement de la population consécutive au baby boom de l’après Seconde Guerre mondiale, la mortalité tend à notre époque à augmenter naturellement comme le montre les cumuls du tableau ci-dessous qui, pour les années 2012 à 2019, affichent une hausse moyenne des décès de 4 100 par année sur la période cumulée de janvier à septembre.
Ainsi la valeur 2020 devrait être le plus probablement d’environ 450 000. On observe en réalité environ 20 000 décès de plus que ce nombre, ce qui représente une surmortalité de 4,5%. Y a-t-il de quoi affoler les foules, confiner deux fois, mettre l’économie, les petits commerces, etc. à terre ? Le remède doit certainement être bien pire que le mal.
En avril, la mortalité 2020 est en effet un très net record par rapport au même mois des années précédentes. Mais si l’on regarde la mortalité de janvier 2017 elle était encore supérieure d’un millier. Je ne me souviens pas que l’on y ait apporté une attention particulière à l’époque et encore moins affolé la population.
S’il y a une mortalité hors norme, ces chiffres semblent montrer que ce n’est pas vraiment du côté de la Covid, mais plutôt du côté des décès de lits d’hôpitaux. Alors que, encore une fois, la population est vieillissante et demande donc plus de soins, on a diminué les moyens hospitaliers sur des décennies. Quand par dessus il arrive une épidémie plus agressive qu’en général, on n’a plus les moyens de prendre en charge les formes graves.
On est confinés non pas à cause de la Covid, mais à cause des gouvernements successifs qui ont massacré l’hôpital.
Aucune description de photo disponible.
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

3 réflexions au sujet de « LES VRAIS CHIFFRES SELON L’INSEE. SANS DISCUTION… »

  1. “Du fait du vieillissement de la population consécutive au baby boom //, la mortalité tend à notre époque à augmenter naturellement ”

    Tant que le stock de baby-boomers ( dont je fais partie) sera encore suffisamment disponible, et alimentera les rubriques nécrologiques de décès à un age de plus en plus avancé, ils pourront continuer à puiser dedans pour alimenter leurs statistiques pourries. Et comme beaucoup de jeunes ont été lobotomisés par l’EdNat, ils continueront de nous accuser d’être responsable de la situation actuelle. On peut toujours leur montrer la lune, ils regarderont le doigt!

  2. On nous abreuve de chiffres jusqu’à l’écœurement, mais seulement de ceux qui vont dans le sens “panique”. Les cas positifs ne sont pas tous malades, les guéris ont été malades (plus ou moins), ceux qui sont en réa n’ont pas eu les diagnostics et traitements précoces que leur auraient prodigués leur médecin traitant, tout ça parce que bloqués par les autorités, et les morts passent en profits et pertes après avoir servi à faire peur!
    Ce pays est foutu!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *