L’IMPOT FONCIER. UN SUR-IMPOT QUI TRANSFUSE.

TRANSFUSION : C’est l’action de prendre du sang à des individus pour le donner, en théorie,  à d’autres qui en manque.

Tout propriétaire a en général, grâce à son travail, acheté un bien immobilier.
Maison ou appartement. Souvent il s’est endetté sur 20 ou 25 ans. Beaucoup se sont saignés pour payer leur crédit, après avoir déjà payé à l’état environ 8% de taxes  sur le montant total de votre achat.
Ces 8% sont des petits amuse-gueules qui vont vous faire comprendre qu’en réalité vous ne possédez que du vent.
Vous devenez locataire du Tonneau des Danaïdes ou plus communément appelé Etat.
Cette dénomination est beaucoup plus sympa car le contribuable pense en faire partie. Ce qui est totalement faux. La réalité c’est que l’Etat va vous transfuser votre argent jusqu’à votre mort et même au-delà avec les « droits » de succession.
On va vous re-taxer sur vos biens. Biens qu’on vous a déjà taxé sur l’argent qui vous a servi à l’acheter. Bercy n’est pas à une surtaxe près.
(voir les factures EDF et les carburants etc… la France s’est fait la championne de la taxe sur la taxe)
Bien sûr la France détient la médaille d’or des taxes et impôts !
https://www.temoignagefiscal.com/liste-des-impots-et-taxes-en-france-prenez-votre-souffle-et-votre-temps-calez-vous-bien-sur-votre-fauteuil/

Tous les mois vous allez devoir payer un loyer pour occuper votre maison ou appart, qui en réalité ne vous appartient pas réellement, vous allez devoir vous acquitter d’une taxe joliment appelée « taxe foncière ».
Taxe qui augmentera tous les ans en appliquant le pincipe de l’augmentation “vaseline”.

Elle est impossible à déchiffrer, pire que les manuscrits  de la Mer Morte, comme aussi votre facture EDF si vous n’avez pas fait polytechnique. https://www.temoignagefiscal.com/facture-edf-une-escroquerie-obligatoire-detat-concoctee-par-bercy/ )
Et encore, il faut en sortir major.
Sachez aussi que vous pourrez être dépossédés si le “Bien Commun” l’exige!

Bref, tous les ans, au mois d’octobre Bercy va vous transfuser de votre foncier. Si vos revenus ont diminué et que vous n’arrivez plus à la payer, on va s’occuper de votre cas et les pénalités vont s’accumuler car l’Etat ne peut concevoir que vous ne lui régliez pas son loyer. Vous allez subir les moyens de coercition que Bercy a à sa disposition et dont il va user sans modération.
Mauvais Français !
Merci qui ?

E.Bolling

 

P.S : et si en sus, pour vous faire comprendre qui tient le manche du fouet, on vous mettait un petit contrôle fiscal…
https://www.temoignagefiscal.com/super-jai-recu-un-avis-de-controle-fiscal/

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

6 réflexions au sujet de « L’IMPOT FONCIER. UN SUR-IMPOT QUI TRANSFUSE. »

  1. Les taxes françaises =

    SUR UN PLEIN de Gas-oïl ou essence A 100 € !!!! 70 € DE TAXES !!!!!!!!!! ÇA “PARLE MIEUX ” COMME ÇA !

    Et pour le Gaz et l’électricité faites le calcul .

    Et un rappel pour le fun = Il n’y a pas entre les salariés d’égalité devant la retraite, les avantages sociaux, les congés, le temps de travail. Il n’y a pas de fraternité chacun défend son intérêt . Il n’y a pas de liberté les GJ et ces dernières années démontrent une régression. Les Politiques depuis 1970 sont responsables de cette médiocratie !
    Si rien n’est fait, la population du secteur privé devra encore apprendre à travailler plus au lieu de vivre pour nourrir cette médiocratie . Moralité la France était coupée en 2 maintenant elle est pliée en 4.

  2. Ajoutez à cela un salopard de maire qui trouve le moyen de coller une cage à poules remplis de cas sociaux au bout de votre jardin ou bien un arrêt d’autobus devant votre porte d’entrée ou encore une voie rapide ou une supérette juste à côté de chez vous afin de dévaloriser définitivement votre bien durement acquis.

    La base d’imposition foncière est calculée en fonction de la surface du logement qui est pondérée selon la destination et la taille des pièces (moins pour un garage, une cave qu’un salon ou une chambre), la présence d’éléments de confort, le tout multiplié par un tarif communal variable selon les communes et le “standing” du logement (de la masure au palais, il y a 7 catégories) et encore multiplié par un coefficient de vétusté, un autre de situation particulière et encore un autre de situation générale (selon l’emplacement du logement).

    Pour les éléments de confort, il s’agit de la présence de radiateurs (+ 2m carrés par pièce chauffée), de douche, bidet, lavabo (+ 2 m carrés par élément), de baignoire (+3 m carrés), de l’électricité et du gaz.

    Il s’agit ni plus ni moins que d’un impôt sur l’hygiène dont l’inventeur est le funeste Joseph Caillaux inspecteur des finances tout aussi célèbre à son époque pour ses histoires de fesses qu’un certain DSK. (et avis aux taxocrates imbéciles gauchisants de Bercy qui me liront : c’est bien l’eau courante et les sanitaires qui ont fait reculer bon nombre de maladies infectieuses plus que les vaccinations et la sécurité sociale).

    Une fois la base d’imposition déterminée, il reste à calculer l’impôt en fonction de la part communale, la part départementale, la taxe spéciale d’équipement pour les franciliens, la communauté de communes, ou communauté urbaine, les différents SIVU ou SIVOM, la Gemapi (pour les zones inondables plafonnée pour le moment mais petit impôt deviendra grand) dont les taux sont très démocratiquement décidées par “les autorités élues” compétentes (en fait des groupuscules de picoleurs qui bien souvent manipulent le compas et l’équerre) et rajouter encore 8% pour ce cher trésor public qui doit gérer la fiscalité (on ne lui on demande pas tant).

    Naturellement les taux votés par les communes augmentent le plus souvent tous les ans (quand on est chargé de gaspiller l’argent des autres auprès des entreprises du BTP et qu’on touche en plus des rétro-commissions pour le faire, il peut difficilement en être autrement cf par exemple le F… Michel Rey et la SAGES) et la base d’imposition est aussi revalorisé tous les ans par volonté du gouvernement et ce bien plus que le livret A (tant qu’il n’y pas de protestation pourquoi se priver).

    N.D.L.R. j’espère ne pas avoir été trop confus, peu de temps disponible pour écrire.

  3. Il y a mieux, la taxe foncière sur les locaux professionnels.

    Ma sàrl est propriétaire de locaux artisanaux. Nous avons du les quitter pour nous installer ailleurs à cause d’un voisin SEVESO risque haut. Nous devions être expropriés (procédure de délaissement plus précisément). Comme les choses traînaient en longueur, dix ans au lieu des 18 mois prévus par les textes sur l’élaboration des PPRT, nous avons fait la bêtise de les louer à une entreprise pour du stockage. Le locataire est parti, lassé d’attendre.

    Résultat nous payons la taxe foncière chaque année sans pouvoir utiliser les locaux, au prétexte que nous n’en sommes pas le dernier exploitant. En plus le mode de calcul du foncier a été revu par secteur et ne tient plus compte de la valeur locative : la taxe va doubler (faut dire merci car l’augmentation est étalée sur dix ans). Nous avons tenté tous les recours, médiateurs fiscaux et autres. Le tribunal administratif a fini par nous jeter sans procès au motif qu’il était évident que nous devions payer, peu importe l’activité de notre voisin. Nous avons renoncé au seul recours restant car le super avocat au conseil d’état nous demandait 6000 €… juste pour nous dire si nous avions une chance de succès.

    Créez des emplois industriels en France, il en restera toujours… des impôts !

    Et après on se demande pourquoi les immeubles brûlent à coté des sites SEVESO…

  4. Ok d accord Taxe foncière. Ét taxes habitation sont des esçroqueries on a payé des droits on a payé pour acheter ét l on est taxe encore ét encore les
    Droit de succession c’est encore ne esçroquerie de plus. On ne cesse de payer ét d etre escroques pour donner des salaires astronomiques aux fonctionnaires de
    Bercy j espère que nous finirons par gagner sur tous ces escrocs qui ne savent
    Pas quoi inventer pour nous faire crever sous le poids des impots et taxes?!

  5. Ceci encourage ceux qui organisent leur insolvabilité “caractérisée” en France mais pas forcément ailleurs . . . et rend le fisc gros-jean comme devant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *