NOS ADOS, ILS VIVENT MAINTENANT A L’HOTEL. CHEZ NOUS!

Tous les parents se reconnaîtront, malheureusement, dans ce petit papier.

Il fût un temps, il y a encore 20 ou 30 ans ou plus, lorsque nous, nous étions enfants puis ados nous faisions partie intégrante de la famille de nos parents.
Nous vivions avec eux, nous partagions leurs repas. Ils s’occupaient de nous, s’amusaient avec nous etc…
Nous participions de bonne grâce à certaines contraintes ménagères, tels que passer l’aspirateur ou faire la vaisselle de temps en temps. Faire son lit, ranger sa chambre etc …
Nous ne nous considérions pas comme des esclaves.
Nous étions heureux d’aller parfois au cinéma avec eux.
Ils dirigeaient notre éducation scolaire et nous aidaient pour faire nos devoirs quand nous pataugions.
Ils nous conseillaient pour nos lectures, ce qui a permis à certains de s’épanouir plus facilement.
Que de souvenirs chacun de nous a en mémoire avec ses parents.

En 2019, tout cela n’existe plus.
Tout cela a volé en éclat.
La famille a disparu, nous sommes devenus  uniquement les hôteliers de nos enfants.
Ils sont gratuitement nourris, logés, blanchis mais jamais content et voulant toujours plus.
Tout leur est dû !
Sans réciprocité, bien entendu!

Déjà lorsqu’ils étaient enfants, par laxisme, nous les avons laissé se droguer aux écrans sans réagir, pensant que nous pourrions garder le contrôle de ce que nous pensions connement être juste un loisir.
Nous avons laissé grandir des monstres d’égoïsme et d’égocentrisme chez nous.

Ils se sont bunkérisés dans leur chambre.
Nous ne les voyons plus, nous ne discutons plus de rien.
Nous sommes devenus des vieux cons, bêtes et sans culture.
Notre expérience et notre vécu entre, chez eux, par l’oreille droite et sort instantanément par l’oreille gauche, si encore ils daignent  momentanément vous prêter un soupçon d’attention.
Toute argumentation que vous essayer de développer est immédiatement contré et réduite à néant par leur Dieu You Tube et ils ricanent entre eux de votre prétention à avoir raison.

Bien sûr, ils ne participent plus à rien chez vous.
Terminé l’aspirateur, la vaisselle ou ranger leur chambre.
D’ailleurs, ils ne veulent plus sortir de leur chambre où ils restent en contact permanent avec d’autres zombies qui vivent aussi dans d’autres hôtels.
Si vous les contraignez à en sortir pour manger, ils viennent en trainant les pieds mais jamais seul.
Un smartphone, leur deuxième cœur, les accompagne et leur tient compagnie. Ils survivent grâce à lui à l’apnée que vous leur faîtes subir en les arrachant à leur matrice nourricière.
Votre compagnie ne les intéresse pas. Ils perdent du temps avec vous car vous les empêchez de se concentrer sur leur écran et vous leur faîte manquer des choses autrement plus importantes que votre discussion à la gomme, aride et sans intérêt.
Leur temps avec vous est minuté.
Ils disparaissent tels des fantômes dés que vous avez le dos tourné.
J’ai regardé par curiosité les vidéos qu’ils s’avalaient sans interruption sur You Tube. Cyril Anouna est complètement dépassé dans la médiocrité et la vulgarité. Voir 2 crétins manger un hamburger en rotant et pétant déclenchent leur fous rires jusqu’à plus soif.
Et ils en redemandent.
Leurs héros sont les « youtubeurs » .
Les vidéos merdiques succèdent aux vidéos merdiques.
C’est du non stop permanent. Une chaîne sans fin de médiocrité.

 

Ils ont dévoyé Google, qui est un formidable outil de connaissances  en une machine à inepties qui leur donne la becquée  24h sur 24.

Au niveau scolaire, leur monté en classe supérieur chaque année tient, pour moi, du miracle. Il a bien longtemps que les livres scolaires ont disparus de leurs préoccupations.
Ils les reçoivent en début d’année et ils les rendent à la fin sans qu’ils aient été ouverts.
Quant aux livres « loisirs », ils n’en n’ont rien à foutre.
C’est remonter à l’époque des dinosaures.
Rien que de penser à les ouvrir cela leur donne la nausée.

Ils peuvent passer des jours et des nuits sans voir le soleil.
Ils ne savent même pas qu’il a plut toute la journée.

 

Si vous essayez de les raisonner, c’est peine perdue.
Ils ont toute une batterie d’explications d’une incommensurable mauvaise foi pour vous démontrer que vous n’avez rien compris au 21eme siècle et qu’ils ne sont absolument pas addicts à leur écrans.

Seule la contrainte, comme en cure de désintoxication, peut avoir un résultat.
La came et les écrans, même combat.
Internet nous a volé nos enfants!

Tous sont touchés et peu arrivent s’en sortir.
Il nous reste la Foi…

Bonne chances avec vos charmants ados.

E.Bolling

 

Le rêve de tous les parents. Peu le réaliseront…

https://www.facebook.com/TsetchoevIbra/videos/419321288732573/

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 3,67 sur 5)
Loading...

3 réflexions au sujet de « NOS ADOS, ILS VIVENT MAINTENANT A L’HOTEL. CHEZ NOUS! »

  1. Mais les vrais responsables sont la plupart des parents qui n’ont pas le courage de dire non et de se faire respecter, qui veulent tellement être aimés par les enfants qu’ils les gâtent trop et ne leur demandent rien en retour!!!!!!!!!! Et les vrais victimes sont ces ados qui n’apprécient plus rien et à qui n’ont pas appris que le bonheur, c’est fait de plaisirs partagés de moments privilégiés et non de plaisirs superficiels et de paraître, notamment en ayant mieux que les petits copains

  2. et les camps de redressement “à la campagne”, 1 mois par exemple (chapeautés par des parents et surtout pas par des fonctionnaires, mais financés pour moitié par l’état)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *