Oie plumée et… contente !

On sait depuis Colbert, et sans doute depuis beaucoup plus longtemps, que le summum de l’art fiscal est de plumer l’oie sans qu’elle crie.

Fondement de toute bonne gouvernance que Macron et sa bande ont commencé par ignorer ou bien mal appliquer. L’oie s’est mise à brailler en forme de gilets jaunes, et toute la bande a manqué mourir de peur. Un ministre est allé jusqu’à fuir son ministère par une porte secrète, terrorisé par une attaque de chariot élévateur.

On a donné quelques restes à l’oie, des miettes des festins quotidiens des hommes de l’état, distribution assortie de pléthore coups de trique et jets de grenades, et tout est rentré dans l’ordre. Quant à la bande, les hommes de l’état, ils ont appris la leçon ! Et désormais, le grand Colbert soi-même ne renierait plus ses dignes successeurs.

La taxe Gafa est une magnifique illustration de ce que j’avance.

Le si policé Monsieur Darmanin plastronne : on va voir ce qu’on va voir, on va taxer les « Gafa » ! Taxer les Gafa ? L’oie est satisfaite ! Les riches vont payer, et pas seulement les oies !

Mais comment l’oie peut-elle imaginer, même en rêve, qu’aucun des hommes de Macron et Macron lui-même pourraient se résoudre à faire, ne serait-ce qu’un tout petit peu de peine aux princes des Gafa ? Mêmes esprits, nourris aux mêmes mamelles !

Et puis on ne va pas (sérieusement) fâcher des personnes qui se trouvent en position de manipuler les opinions (suppression de comptes, référencements filtrés…).

La vérité est que l’oie est une sotte, et qu’on ne va pas du tout taxer les Gafa. Et seulement pour une raison aussi bête que cela : taxer les Gafa, c’est tout simplement impossible, et les Gafa ne vont rien payer du tout. Elles feront seulement semblant de payer. Ce sont leurs clients qui paieront. Factures majorées des taxes, et le tour est joué.

L’oie dit qu’elle s’en fiche. Elle dit que personnellement, elle n’achète rien aux Gafa. Bien sûr qu’elle n’achète rien aux Gafa. Mais elle achète aux sociétés clientes des Gafa. Des sociétés qui elles non plus ne paieront pas la taxe Gafa, mais la feront payer à leurs acheteurs. Qui à leur tour… À la fin, vous l’avez compris, c’est bien l’oie qui finit par payer, c’est bien l’oie qu’on plume !

Une oie non seulement plumée, cette fois du bec au croupion, mais en plus, une oie contente ! Quand je vous disais que les hommes de la Macronie étaient devenus champions dans l’art de plumer sans faire crier !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (10 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

9 réflexions au sujet de « Oie plumée et… contente ! »

  1. Encore un autre manière de plumer l’oie (mais elle va crier), c’est de lui réclamer un impôt sur le revenu au titre des revenus perçus en 2018… qui est une année fiscale blanche (c’est à dire que les impôts sur le revenu des contribuables simples salariés sont annulés – en plus par une Loi). Il y a des exceptions (posséder d’autres sources de revenus, avoir un crédit d’impôt annulé auprès du fisc… bref après avoir été regarder de ce côté je n’ai rien trouvé me concernant).

    Cela n’empêche pas le fisc de me réclamer plus de 2000 € payables (exigibles immédiatement) avant le 14 mars 2020 alors que je rentre dans la catégorie des contribuables tout à fait exemptables.

    Cela dépasse le niveau d’un mois de mon salaire mais c’est qu’ils y ont adjoint des pénalités pour retard de déclaration.

    L’astuce : faire payer (et vite encore) ceux qui ignorent qu’on leur a fait cadeau de cet argent. A moins qu’il ne s’agisse d’une erreur (accordons leur le bénéfice du doute) mais je n’y crois pas tellement (du tout).

    Ce n’est pas encore un bel exemple de manipulation et de tromperie du fisc ? Vous me direz que je suis loin (très loin) du niveau de crapulerie rencontrée dans vos témoignages et des pertes qu’ils ont occasionnées à plusieurs auteurs de ce blog, mais le principe est le même : tromper, arnaquer, forcer à payer des sommes indues

    1. Voici la suite de ma petite histoire, qui justifie parfaitement l’acrimonie de mon premier commentaire : il n’y a pas eu d’erreur de commise, et pour moi cet IR 2018 n’est pas effacé.

      Oh le joli tour de passe passe. Voilà comment ils s’arrangent pour faire rentrer des sous quand même au titre de cette année blanche offerte (quel cauchemar pour eux !)

      Alors voilà : comme je n’ai pas déclaré à temps (en grande partie parce que je n’ai pas reçu leur papier d’ailleurs sinon je m’y serais collée comme tous les ans), et comme j’ai fait l’objet d’une mise en demeure, Bercy ne m’efface pas l’ardoise fiscale pour 2018 comme je pensais que ce serait le cas automatiquement. J’ai droit à une “punition” de l’administration pour ne pas avoir déclaré à temps et pour moi ce sera le paiement de l’impot plus les pénalités de retard.

      Oh mais pourtant j’ai déclaré quelque chose sur leur site, en juin 2019, ne serait-ce que pour avoir mon taux de prélèement à la source, qui est scrupuleusement appliqué par mon entreprise depuis juillet 2019, pour au minimum 150 € par mois prélévés à la source par Bercy. Mais ce n’est pas une déclaration de revenus sensu stricto que j’ai faite et ce n’est pas considéré comme tel. Je pensai pourtant avoir fait ce qu’il fallait.

      On nous a matraqué partout sur les médias en 2019 que les impots 2018 seraient effacés donc forcément nous autres contribuables d’en bas, tout béats de savoir qu’on ne serait pas imposés en 2019 sur 2018, on ne se méfie pas. Et paf !

      Comme ils n’ont pas envoyé d’avis de déclaration papier comme les autres années, c’est très facile de ne pas y penser et de laisser courir. Sachant qu’on ne paiera pas d’impots on ne s’inquiète pas et on se dit qu’on régularisera plus tard.

      En plus pas de posssibilité de contester la décision de la marâtre fiscale, cela ne sert à rien d’essayer à ce que m’a dit la punaise qui m’a reçue pour me dire fort peu aimablement tout ca (voir plus bas).

      Si je veux contester il faut que je leur écrive pour demander une remise gracieuse… qui sera de toutes façons refusée ce que m’a dit la peu accomodante personne. Pour le médiateur ce sera idem, il faudra le faire ensuite sinon ce sera considéré comme prématuré et non pris et compte, et mêmre fait correctement ça n’aboutira pas. De toutes façons il faudra payer avant que la procédure ait le temps d’aboutir.

      Moi j’appelle ça un joli petit piège bien ficelé pour attraper un maximum de pigeons, des gens comme moi, trainards, optimpistes béats incurables restés le nez en l’air à admirer les étoiles plutôt que de se pencher sur leur feuille d’impots.

      Bien sûr, faire cadeau de l’IR 21018 “basique” représente un manque à gagner considérable pour l’adminsitration fiscale, et que pensez-vous qu’ils aient fait ? Ils ont anticipé et préparé un moyen de récupérer malgré tout un maximum d’impositions.. en taxant quand même les trainards.

      Or comme ils n’ont pas envoyé de feuille de déclaration de revenus c’est très facile de se faire avoir : la relance est informatique :ils envoient un mail, et quoi de plus facile à perdre qu’un mail ? Ca peut être effacé par erreur, partir dans le spam, ou tout simplement passer inaperçu noyé au milieu de la masse, ce n’est pas l’équivalent d’un courrier papier.

      En ce qui me concerne je n’ai pas reçu leur mail de relance parce que l’adresse hotmail que j’ai donnée sur leur site n’est pas mon adresse principale et que je ne l’utilise pratiquement plus (même si ce n’était pas encore le cas lorsque je l’ai saisie sur leur site), donc je n’ai rien vu arriver (d’autant que travaillant beaucoup j’utilise peu mon informatique personnelle à la maison). Pensez-vous qu’ils auraient envoyé un courrier papier de relance simple plutôt que de se contenter de m’envoyer un mail ?

      Et après cela, directement la mise en demeure par recommandé qui me donne le droit de payer l’impot qui est normalement effacé. Pas d’étape intermédiaire qui permettrait de rattraper le coup.

      Evidemment que cela a été combiné pour qu’un maximum de personnes se fassent avoir…. la punaise des impôts n’a pas été capable de me répondre quand je lui ai demandé combien de personnes s’étaient déjà fait avoir avec ça (elle ne devait pas avoir anticipé ce genre de question). Je suis sûre que cela doit se comptabiliser en centaines de gens.

      Le fisc s’arrange pour nous imposer quand même malgré l’année blanche fiscale (à laquelle j’ai droit de plein droit), n’est-ce pas merveilleux ?

      En tout cas j’ai bien l’intention de ne pas en rester là et de contester, voire d’alerter les médias car je trouve le procédé plus que douteux, c’est une entreprise de spoliation soigneusement élaborée et qu’il faut dénoncer.

      Donner c’est donner, reprendre c’est voler. A méditer

      1. Le fisc ne fait pas de cadeaux … jamais !
        Effectivement, le prélèvement à la source ne vaut pas déclaration de revenus !
        Il n’y a pas de dispense de faire sa déclaration.

        Cela pose un double problème déjà évoqué :

        – la thèse officielle est que le PALS devait apporter une simplification. En fait c’est une complication … et un calcul de la part de Bercy pour empècher toute tentative de résistance fiscale.
        https://www.temoignagefiscal.com/etes-vous-sur-davoir-bien-compris-le-prelevement-a-la-source/

        – Il y a un gros problème avec les déclarations papiers/par internet.
        La règle de base est désormais que la déclaration doit être faite par internet. Seulement, tout le monde n’est pas forcément apte à le faire mais cela l’administration s’en moque !

        Essayez de résister, usez de toutes les voies de recours, revendiquez et faites valoir le droit à l’erreur (sic les propres déclarations d’E Macron).

        Essayez de le faire par le portail impots.gouv.fr – vous éviterez l’interlocuteur local visiblement remonté contre vous !

        1. Bonsoir et merci,

          Je vais effectivement user de toutes les voies de recours. Bonne idée de revendiquer et faire valoir le droit à l’erreur. Ils sont obligés de le prendre en compte c’est passé par une loi.

          Bien cordialement

    1. je n’ai plusdeté
      je n’ai plus de télevision depuis hier finis la taxe je paie plus ou il faut me rembourser pour la gene occasionner en plus j’ai mon fils en vacances

  2. La France est un pandémonium , ce n’est pas un euphémisme et Certains sont si pauvres qu’ils ne possèdent que de l’argent.
    La France a besoin “de contre-pouvoir” que nous n’arrivons pas, nous citoyens dotés de réflexions, et bon sens à créer ; c’est hélas navrant et très grave pour ce Pays. Pour ma part, il y a longtemps que j’avais pris la décision de dénoncer TOUS LES TRAVERS DE LA SOCIÉTÉ POLITIQUE, de DROITE OU DE GAUCHE…”PEUT ON ENCORE SAUVER LA France RAPIDEMENT ” NON ! Il faudra 2 à 3 générations !
    Rappel: Une réflexion non sans humour car ils ont l’humour noir A Bercy, l’ENA, Sciences Po et dérivés ils ne savent pas sortir de l’ordinaire depuis 1970, ils apprennent que les finances publiques doivent être malsaines, Le budget doit être non équilibré, la dette publique doit être augmentée, que les privilèges doivent être augmentés , L’arrogance de l’Administration doit être développée et son effectif doit croitre et non contrôlé bien sûr au détriment des services régaliens, l’aide aux pays étrangers doit être augmentée, le mensonge une règle, tout cela afin de mettre en faillite la FRANCE et les Français. La population du secteur privé doit encore apprendre à travailler plus au lieu de vivre .
    Moralité la France était coupée en 2 maintenant elle est pliée en 4.

  3. Il faut toujours chercher qui est le consommateur final car c’est lui qui paie la taxe !
    Et, pour les GAFA c’est nous !

    En attendant, le gouvernement a remballé sa réforme des retraites (comme prévu d’ailleurs) devant les risques d’explosion.

    La France continuera d’emprunter massivement sur les marchés ….

  4. Qui a dit que les fonctionnaires ne prenaient jamais aucuns risques ? Et bien si et même y compris avec les hommes politiques président en tête, ils risquent l’argent des autres et à pleines brassées sans aucune vergogne et ce, tous les jours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *