Oui, Macron peut devenir un dictateur

Qu’est ce un dictateur ?

Je trouve satisfaisante la réponse de Yung en 1938, parlant d’Hitler ” Il est le haut-parleur qui amplifie les murmures inaudibles de l’âme allemande… Le secret de la puissance d’Hitler, c’est qu’il a un accès exceptionnel à l’inconscient. Dans notre cas, même si occasionnellement notre inconscient nous atteint à travers les rêves, nous avons trop de “cérébral” pour lui obéir, mais Hitler, lui, écoute et obéi. Le véritable leader est toujours “dirigé”… C’est ce qui le rend puissant. Sans le peuple allemand, il ne serait rien”. (Extrait de “Le siècle des dictateurs”, Hitler de Eric Branca, sous la direction de Olivier Guez)

Au moment où certains trouvent oppressant et ridicule le port du masque, force est de constater que — flics présents ou pas présents — les masques sont majoritairement portés par la population.

Que donc Macron, dont par ailleurs nul n’ignore le parcours de “dirigé”, est en phase avec l’inconscient de notre société lorsqu’il rend le masque obligatoire, quelles que soient les incohérences liées à cette obligation.

Dans l’inconscient sociétal, à quoi correspond le masque ?

Le masque est le symbole du refus de l’autre, il est en fait le refus de l’autre.

Ici, l’autre est entendu comme un occupant illégitime de nos espaces personnels. L’autre est celui à cause de qui nous sommes tenus de nous entasser, entassement devenu insupportable, et risqué car porteur de maladies.

Le luxe c’est l’espace.

Un des symptômes de la misère est la réduction de l’espace qu’elle génère. A Versailles Louis XIV va chercher l’espace, le luxe absolu.

Toute ascension sociale se concrétise par plus d’espace. Les acheteurs de SUV achètent de l’espace intérieur, du volume, pas des capacités de franchissement qui ne sont que l’excuse, ils pourraient tout aussi bien se déplacer en camionnette mais la connotation laborieuse les arrête.

Dans le même temps que les français réclament inconsciemment plus d’espace alors que leur est prêché l’entassement, notamment dans les transports en commun, ils sont interpellés par l’idée que la planète ne peut plus subvenir à leurs besoins tant ils sont entassés, que même ils pourraient à terme ne plus pouvoir respirer ce qui, à juste titre, les inquiète.

Evidemment, l’entassement c’est l’autre, c’est lui qui est à fuir, voire même à éliminer.

Clairement, celui qui a accès à l’espace est le privilégié. Le premier visé est le propriétaire de SUV. Il doit rentrer dans le rang pense l’inconscient collectif, si on lui prend son trop d’espace pour le partager, nous aurons tous plus de place.

Nous avons là l’ingrédient classique de la dictature.

Le droit à la conquête de plus d’espace, donc la légitimité d’en priver par la force ceux qui en possèdent trop. Indiscutable.

Cette émotion d’espace peut se modeler, se traduire par des qualificatifs rattachés mais exprimés différemment, sous réserve in fine de restreindre l’espace des privilégiés pour augmenter, soi-disant, celui de tous.

Par exemple, la richesse est un symbole de possibilité d’espace, la réduire chez ceux qui sont réputés en avoir trop va dans le bon sens de la plus équitable répartition de l’espace. Sans qu’il soit alors besoin de rentrer dans les méandres de l’économie.

Macron est donc en phase avec l’inconscient collectif qui étouffe, il surfe sur le syndrome du poulet en batterie dont est victime 90% de la population sans l’exprimer cela va de soi.

Macron amplifie les murmures des français. Qu’importe la façon dont il le fait, quand bien même elle serait totalement incohérente.

Peut-il franchir la ligne jaune, prendre les pleins pouvoirs et devenir dictateur ?

Oui, parce qu’il n’est pas vicieux, juste “dirigé”, naïf et totalement immergé au point de ne pas avoir conscience de son image, donc de son paraitre.

Il peut être le porteur symbolique de toutes les dérives induites par la psychose de l’entassement. Elles sont nombreuses.

La suite est ordinaire, le gout du pouvoir, les hommes de confiance indélicats, irrespectueux des minorités, la certitude d’avoir raison, l’idée de la nécessité absolue d’aboutir et de déjouer toutes les oppositions forcément dans l’erreur, l’intelligence, la ruse, la ténacité, etc…

Oui, Macron peut devenir un dictateur.

Et… si ce n’est lui, ce sera un autre, les phobiques de l’entassement veulent en découdre. Le masque ne va pas leur suffire.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (13 votes, moyenne : 4,38 sur 5)
Loading...

11 réflexions au sujet de « Oui, Macron peut devenir un dictateur »

  1. Le vote pour les présidentielles de 2022 risque d’être une escroquerie puisque le candidat Macron projetait le vote électronique. Est – ce que la validité du résultat pourra être garantie?

  2. Malgré que la majorité porte le masque, si on écoute les politico-journaleux, nous sommes en plein dans le seconde vague, plus terrible, plus mortelle que la précédente, « la grippe espagnol » est pas loin…, donc a se demander à quoi il sert finalement…, es-ce pour empêcher les élections perdu d’avance, et retarder l’inéluctable? Allons nous déclencher une guerre militaire pour contrer la grippe? En attendant, je n’entends plus parler des morts de la grippe, je n’entends plus parler de cette carte ou nous consommons plus que le terre produit… j’ai entendu que chaque cas de covid « entraînerait des subventions… » ?

  3. Le moteur est donc la jalousie.
    Dans notre société, en dehors des entrepreneurs, professions libérales…, les salariés de la fonction publique ou des grandes entreprises (le droit du travail les a fonctionnarisés) qui représentent une large frange de la population, ont conscience qu’ils ne méritent pas le poste qu’ils occupent ou pas complètement.
    Les emplois sont occupés par cooptation.
    Si je ne mérite pas tant que ça mon poste, il n’y a pas plus de raison que l’autre qui a un meilleur poste que moi le mérite davantage… et ce sentiment se généralise envers ceux qui le méritent vraiment, les entrepreneurs…
    Quoi de plus légitime de piller celui que l’on soupçonne de ne pas mériter ce qu’il a?
    Quand une société en arrive là, c’est le début de la fin!

  4. Il n y a plus de constitution depuis le 1 er janvier 2017 la Constitution du 4 octobre
    1958 est defunte macron n est pas president de la republique c est un usurpateur de la fonction publique passible du code pénal article 433.12 trois ans de prison
    45000 € d amendes. Il n y a plus de séparation des pouvoirs voir le dossier
    Assez complet de Me Regis de Castelnau de çe fait Macron est un dictateur puisqu il a concentré tous les pouvoirs la justiçe n est plus indépendante. Macron est un dictateur. Tous les jugements décrets ordonnances lois sont nuls et non avenus la loi des 80kmh est illégales. Élections municipales senairiales ét législatives partielles sont illégales . C est tellement vrai que psychanalytiquement parlant
    Macron œdipe a épousé jocastebrigitte ét Laios le roi de Thebes auziere vient de mourrir d un grave maladie Macron ayant épousé la femme de son pere symbolique a fini par le tuer comme le dit la tragédie grecque ” tu tueras ton pere ét tu épouseras ta mère” il est bien le dictateur……

    1. Tant qu’ils ont leur foin à brouter, beaucoup trop de citoyens continuent de tolérer les mensonges et impostures des gouvernants. Néanmoins, à la vitesse où va la dégradation économique et sociale, y compris sanitaire, juridique et éducative, on voit se rapprocher à grande vitesse le point de rupture, et donc la guerre civile.

      1. Je suis d accord mais qu attend le peuple de france pour se révolter et mettre Macron dehors il a déjà perdu pas mal de Kremlin ??!! Mais les citoyens français sont longs à la detente

  5. Tout à fait d’accord avec vous, et je pense cela depuis le début. J’ai une sorte d’intuition qu’il n’y aura peut-être plus d’élections, comme je l’ai d’ailleurs suggéré dans plusieurs articles sur ce site…
    Oui, si le peuple ne se réveille pas, nous sommes certainement en marche pour la dictature, et comme vous le montrez parfaitement, Macron a le profil parfait pour une candidature au poste de dictateur.
    Bravo pour votre analyse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *