Salaires et rémunérations de quelques hauts fonctionnaires La France, ce grand pays ! Par Yves Buchsenschutz,

Nous ne résistons pas au plaisir de relayer la diffusion de ce panorama (non exhaustif) des « sinécures » de la haute fonction publique répertoriée dans une publication de Contribuables Associés, à laquelle nous l’empruntons et qui vous aura peut-être échappé. C’est impressionnant et laisse clairement apparaître que des économies sont possibles sans changer le moins du monde la « production » de la fonction publique.

Les « Ambassadeurs Thématiques » … !

Ils sont actuellement au nombre de 28, le montant réel de leurs indemnités est secret – et pourquoi donc ? ( vraisemblablement du même ordre que celui de Ségolène ROYAL (17.500 euros/mois) )

● Ségolène ROYAL Ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles Arctique et Antarctique (Il faut le trouver… !)

Mais aussi :
● François Croquette, Ambassadeur pour les droits de l’Homme chargé de la dimension internationale de la Shoah, des spoliations et du devoir de mémoire ;
● Xavier Sticker, Ambassadeur délégué à l’environnement ;
● Nicolas Galey, Ambassadeur, délégué interministériel à la Méditerranée ;
● Luc Hallade, Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone de l’Océan Indien ;
● Maxime Lefèbvre, Ambassadeur pour les commissions intergouvernementales, la coopération et les questions frontalières ;
● Brigitte Collet, Ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique pour les énergies renouvelables et la prévention des risques climatiques ;
● Stéphane Visconti, Ambassadeur pour le partenariat oriental de l’Union européenne et de la Mer Noire, co-président du groupe de Minsk ;
● Odile Roussel, Ambassadrice chargée de l’adoption internationale ;
● Jean-Bernard Nilam, Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone Antilles-Guyane ;
● Michèle Boccoz, Ambassadrice chargée de la lutte contre le VIH-SIDA et les maladies transmissibles ;
● Patrick Maisonnave, Ambassadeur chargé de la stratégie internationale en matière de lutte contre le terrorisme.
● La sénatrice UDI Nathalie Goulet, interrogée par l’émission Pièces à conviction sur France 3 : “Ces « emplois » sont l’expression d’un « véritable copinage aux frais des contribuables » … “ Et pourtant, en tant que Sénatrice elle sait de quoi elle parle, parce qu’au SENAT … Demandez aux jardiniers, aux chauffeurs, et aux agents d’entretien à 6.000 euros par mois.

Passons à des jobs plus traditionnels : quelques autres gagnants …

● Directeur/Président de la Cnil, 160.000 euros annuels ;
● Directeur/Président du CSA, 188.000 euros annuels ;
● François VILLEROY de GALAU, Gouverneur de le Banque de France 37.580 euros par mois + indemnité logement 5.643 euros par mois ;
● Les deux sous-gouverneurs ont touché 223.255 euros en 2016 ;
● Bruno LASSERRE, Vice-Président du Conseil d’Etat, 65 ans, et toujours en activité (si l’on peut dire…) touche 16.170 euros chaque mois ;
● Isabelle Falque-Pierrotin qui perçoit 160.891 euros annuels en tant que présidente de la CNIL ;
● Robert OPHELE, Président de l’Autorité des marchés financiers avec un salaire annuel de 238.735 euros ;
● Isabelle SILVA, Présidente de l’autorité de la concurrence : 14.000 euros par mois ;
● Thierry DALARD, Président de la société du Grand Paris : 17.000 euros/mois ;
● Etienne CREPON, Président du centre technique du bâtiment : 16.330 euros/mois ;
● Philippe NICOLA directeur du Centre national de la chanson, des variétés et du jazz : 12.000 euros/mois ;
● Jean pierre GENELAY, Directeur général de l’AFPA : 16.230 euros/mois.

Autre catégorie intéressante :

● Les énarques de BERCY : Ils sont 600… Vous avez bien lu : 600 hauts fonctionnaires de BERCY qui touchent un salaire supérieur à 15.000 euros par mois (et certains beaucoup plus …) ;
● Sylvie HUBLAC, Présidente de la réunion des musées Grand Palais : 16.000 euros/mois ;
● Christophe LECOURTIER chargé de promouvoir l’internationalisation de l’économie Française : 16.000 euros/mois ;
● Arnaud LEROY, Président de l’ADEME : 15.830 euros/mois ;
● Laurent VALLET, Président de l’INA 15.400 euros/mois ;
● Olivier KLEIN, Président de l’Agence de Rénovation Urbaine 14.290 euros/mois ;
● Chantal JOUANNO, Présidente de la commission de débat public 14.666/mois (A la une, il y a quelques jours) ;
● Le Directeur régional des finances publiques d’Ile-de-France : 21.290 euros nets par mois ;
● Le Secrétaire général du ministère des Finances : 15.710 euros nets par mois ;
● Le Vice-président du Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGEIET), patron du Corps des Mines : 14.200 euros par mois ;
● Le Chef de l’Inspection générale des finances (IGF) : 12.955 euros nets par mois ;
● Le Président du domaine de Chambord, Mr Augustin de Romanet : 450.473 €/an en tant que PDG de ADP ;
● Le Directeur général de CNP Assurances. En 2016 Frédéric LAVENIR a touché une rémunération de 450.000 € ;
● Le PDG de la Monnaie de Paris (en déficit de plus de 20 millions d’euros) ;
● Président de l’Institut du monde arabe (déficit de 3 millions/an), Jack LANG : 120.000 euros par an ;
● Vice-président du Conseil d’Etat : 16.170 euros nets ;
● Président de l’Autorité de la concurrence : 14.800 euros nets ;
● Premier président de la Cour des comptes : 14.750 euros nets ;
● Directeur de l’Agence Régionale de Santé d’Ile de France : 16.700 à 17.500 euros bruts ;
● Président de la Société du Grand Paris (SGP) : 17.000 euros bruts ;
● Directeur général de Sciences-Po Paris : 16.670 euros bruts ;
● Président du Centre scientifique et technique du bâtiment : 16.330 euros bruts ;
● Directeur général de l’Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) : 16.230 euros bruts ;
● Président de la Réunion des musées nationaux-Grand Palais : 16.000 euros bruts ;
● Directeur général de Business France : 16.000 euros bruts.

à quoi s’ajoutent le plus souvent des frais et avantages professionnels.

Penchons-nous maintenant sur les ambassadeurs :

● Tous les ambassadeurs touchent plus de 15.000 euros par mois, logés, chauffés, nourris, chauffeur, etc.
● L’Ambassadeur en Afghanistan touche (poste dangereux) 348.000 euros/an soit 29.000 euros par mois ;
● Celui du Yémen 23.000 euros /mois.

Autres catégories bien traitées :

● Un trésorier-payeur général (responsable départemental du Trésor public). Il y a 1 TPG par département, qui gagne en moyenne 200.000 euros par an.
● Les préfets : Ils sont au nombre de 250 !!! Responsable de l’ordre public sur un territoire. Dépositaire de l’autorité de l’Etat dans son département. Après 2 ans d’activité on est « Préfet à vie »
Mais seuls 127 préfets sont affectés à un « poste territorial » et les autres ne sont rattachés à aucun territoire, et sont « préfets hors cadre » mais conservent les avantages de la fonction… : 8.000 euros de salaire par mois en moyenne …
Plus, d’après Le Parisien : “Si tous les « objectifs » sont atteints, la prime peut alors atteindre la modique somme de 41.000 € pour un sous-préfet et 66.000 € pour un préfet”, précise le quotidien.
SUR LE WEB:  https://entrepreneurs-pour-la-france.org/Edito/article/Salaires-et-remunerations-de-quelques-hauts-fonctionnaires

 

Et aussi: les hauts fonctionnaires de Bercy qui nous pillient sans vergogne.
https://www.temoignagefiscal.com/bercy-lempire-du-mal-et-la-citadelle-de-tous-les-abus/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

4 réflexions au sujet de « Salaires et rémunérations de quelques hauts fonctionnaires La France, ce grand pays ! Par Yves Buchsenschutz, »

  1. Précision importante qui donne l’ampleur du problème :

    Aucun de ces postes n’est accessible par le cursus habituel de la fonction publique et les diplômes.

    Tous, résultent de marchandages, de copinages et de petits arrangements entre “amis”

  2. ‘T vous ne parlez pas de cette petite ligne, « salaire du conservateur », sur tout les actes de vente immobilier, je sais pas si cela existe toujours; lol

    1. Cette petite ligne existe toujours alors que la fonction de conservateur des hypothèques n’existe plus depuis quelques années maintenant. Le conservateur était responsable sur son patrimoine personnel de la bonne tenue du fichier immobilier. Ce n’est donc plus de cas aujourd’hui. A quoi peut bien servir cette “contribution à la sécurité immobilière” ?
      De “mauvaises langues” prétendent que ces fonds serviraient de primes de fin d’année pour les fonctionnaires de ces services de publicité foncière. Mais comment cette prime peut servir la garantie de la bonne tenue du fichier immobilier ?
      Je me pose la question…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *